France Inter : Frédéric Mitterrand remplaçant de François Busnel ?

Cécile Mazin - 10.07.2013

Edition - Société - Frédéric Mitterrand - France Inter - François Busnel


Alors que l'ancien ministre de la Culture avait déjà commencé une nouvelle carrière, en tant que directeur de collection, ou conseiller éditorial, aux éditions Séguier, Telerama lève le voile sur une nouvelle casquette culturelle. En effet, depuis quelques jours, François Busnel a annoncé son départ de France Inter, où il occupait la tranche 17h-18h, quotidiennement. Une place à prendre, comme l'écrirait Rowling...

 

 

 

 

Les premiers titres que le directeur de collection Mitterrand publiera chez Séguier n'arriveront qu'à la rentrée de septembre, nous expliquait Jean Le Gall, avec des livres marqués par les inclinations et les passions de l'ancien ministre. « Le ministre avait ce souvenir, dans sa bibliothèque personnelle, de livres que la maison Séguier avait publiés dans la fin des années 80 et durant les années 90. Il appréciait l'exigence éditoriale, et souhaite aujourd'hui mettre son imagination au service de ces oeuvres. Sa plus grande qualité reste de savoir parler de ce qu'il aime. »

 

Eh bien, entre l'absence de Busnel et la nature qui a horreur du vide, voilà que Frédéric Mitterrand pourrait se lancer sur France Inter. La première hypothèse est donc celle d'un remplacement du créneau 17/18h, mais il serait aussi possible que ce soit l'émission de Collin et Mauduit, Downtown, arrêté fin juin, et son créneau 18/19h, qui soit concerné. 

 

Frédéric Mitterrand, soulignent nos confrères, se montre « attaché à sa liberté », et à ce titre, ne va pas non plus se faire forcer la main. Plusieurs propositions lui sont faites, et il ne manquera pas de les passer en revue. De plus, il devra défendre un livre, à paraître cet automne.

 

Dernièrement, Mitterrand était sorti de son silence, pour attaquer sa remplaçante, Aurélie Filippetti : « J'ai le sentiment d'une grille dogmatique. Qu'un ministre change son cabinet relève du cours normal des choses, il n'y a rien à redire à cela. Changer les grands directeurs d'administration, c'est déjà plus aléatoire. Normalement, la continuité républicaine devrait jouer. »

 

La ministre avait répliqué avec beaucoup d'élégance : « J'imagine que Frédéric Mitterrand prépare le lancement de son prochain livre, qui doit sortir bientôt, parce que sinon, je ne m'explique pas qu'il sorte de son silence pour se livrer à des attaques qui semblent fondées uniquement sur le désir de protéger deux ou trois personnes. »

 

Il semblerait que la radio avait déjà approché l'ancien ministre, pour remplacer Isabelle Giordano, dans le cadre de l'émission de divertissement de 11/12h30. Contactée, France Inter n'a pas pu nous apporter plus d'informations - pas plus que de la confirmer