France : l'offre numérique de la rentrée littéraire sous-estimée ?

Clément Solym - 10.09.2010

Edition - Les maisons - rentree - livres - numeriques


Pour la première année, mais a priori pas la dernière, la rentrée littéraire est numérique. Un peu. En fait, un peu plus de 10 % des 701 romans publiés sont disponibles en ebook.

La situation n'est pas simple à décortiquer et le chiffre annoncé par Livres Hebdo laisse place à quelques doutes. 701 romans publiés, et 76 en version numérique ? Selon la liste proposée par nos confrères et la librairie Dialogues, on constate par ailleurs que la grande majorité de ces ouvrages sont français : la faut à des obtentions de droit qui n'ont pas abouti, ou des négociations manquées.

L'estimation qui fait le larron

Sur 497 ouvrages français, donc, 73 sont disponibles en version numérique, soit près de 15 % note Livres Hebdo, s'appuyant sur l'offre de la librairie Dialogues. Tout cela n'est évidemment qu'une estimation s'empresserait-on de rajouter, une estimation DRMisée, en tout cas, puisque la totalité des ouvrages (à l'exception de ceux d'Immateriel) sont verrouillés par le système Adobe.


La liste complète des ouvrages inventoriés est disponible à cette adresse (fichier PDF).

Les absents ont tous les torts

Mais dès le premier regard, l'observateur un tant soit peu attentif retiendra une chose : d'abord, ne sont présentés que les livres qui disposent d'une version papier. Ainsi, les nouvelles parutions de chez Publie.net ou Numerik:)ivres ne sont pas présents.

Ensuite, et c'est là quelque chose d'assez étrange, on ne retrouve que deux plateformes finalement pour la diffusion. Outre les quatre ebooks que se partagent Editis et Immateriel, les deux grands acteurs sont Eden Livres et Numilog.

Ainsi, même les huit ouvrages qui devaient être disponibles en partenariat avec Sony, dans le cadre de la rentrée littéraire sont absents. Cet accord était à destination des libraires, certes, mais quid des ebooks pour le grand public ? Tous sont déjà sortis, mais une simple recherche sur la librairie Dialogues ou FNAC montre que l'on ne trouve pas trace de La solitude du docteur March, de Geraldine Brooks. Pas plus que de Mémoire vive de Vanessa Caffin, pourtant auteure française...

Ensuite, un autre grand absent, qui aurait pourtant mérité de figurer dans cette liste, La petite fille de devant, publié aux éditions Anabet. Qui sort aujourd'hui même... Quel dommage ! Impossible d'en tenir compte dans les estimations ? Ou problème de diffusion ? Ni Dialogues ni Fnac ne proposent l'ouvrage autrement qu'en version papier. Pourtant, les éditions Anabet avaient créé une véritable nouveauté, en décidant de proposer l'ebook au prix du livre de poche...

76 sur 701, donc, une estimation à vérifier, une fois que l'effusion de la rentrée sera achevée...