France : le livre papier est le produit culturel le plus commandé en ligne

Antoine Oury - 09.11.2015

Edition - Société - livre produit culturel - ministère de la culture - Pratiques culturelles en ligne


Chaque année depuis 2007, le ministère de la Culture et de la Communication mène une enquête sur les technologies de l’information et de la communication auprès des ménages des différents pays d’Europe, afin d'en savoir plus sur le taux d'équipement en connexions Internet et l'usage qui en est fait. Roxane Laurent, du département des études, de la prospective et des statistiques, propose une comparaison entre les données de 2007, 2010, 2012 et 2014.

 

Brave New World - Un mundo feliz - Schöne neue Welt

(Daniela Hartmann, CC BY-NC-SA 2.0)

 

 

Premier constat : Internet n'est pas encore un lieu de culture pour tous. Outre les inégalités d'accès à une connexion haut débit (particulièrement marquées pour les pays du Sud et de l'Est de l'Europe), seul 1 internaute européen sur 2 (49 %) utilise le réseau pour regarder, écouter, jouer en ligne ou télécharger des films, de la musique, des images ou des jeux, en 2014. Pour les Français, le taux baisse à 47 %.

 

De même, une marge de progression est également possible en matière d'achats culturels :

 

En France comme en Europe, moins d’un internaute sur quatre réalise des achats de biens culturels en ligne : 15 % d’internautes français achètent des films ou de la musique en ligne en 2014, 21 % des billets de spectacles culturels ou de loisirs et 24 % des livres, des magazines ou du matériel éducatif.

 

 

On apprend que l'envoi de mails et la recherche d'informations pratiques dominent toujours au sein des pratiques des internautes. La fréquence d'utilisation est quotidienne pour 68 % des internautes français, un peu plus que la moyenne européenne de 65 %.

 

Le cas du livre n'est pas étudié pour la consultation en ligne, gratuite, mais pour les achats réalisés en ligne : moins d'un internaute sur quatre, en 2014, a acheté des contenus culturels en ligne, en physique ou en numérique. Attention, pour le livre, on n'évoque ici que le bien physique. Luxembourg, Allemagne et Royaume-Uni rassemblent le plus grand nombre d'acheteurs de livres papier en ligne, au niveau européen.

 

 

 

Les internautes âgés entre 25-54 ans commandent le plus de livres, magazines et matériel éducatif en ligne, mais on note un nombre élevé d'internautes de plus de 65 ans qui commandent des livres sur Internet.

 

La dernière partie de l'étude porte sur le stockage de biens culturels, numériques cette fois, dans le cloud. On ne sera pas étonné de découvrir que cette pratique, pour les livres numériques, est marginale en France, et assez peu répandue en Europe, avec seulement 14 % des internautes qui l'ont adopté en 2014. Ou alors, on ne s'étonnera pas que ceux qui pratiquent le nuage n'en parle que peu...