Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

France : les lecteurs dépensent moins dans l'achat de livres

Nicolas Gary - 18.12.2013

Edition - Economie - vente de livres - France - dépenses des Français


Plus de musique écoutée, plus de streaming pour la télévision, un budget annuel de dépense qui diminue pour les livres, l'institut GfK vient de présenter son étude REC+, examinant les dépenses que les Français opèrent sur les loisirs et dans le domaine de la culture. Et les usages continuent d'évoluer, c'est le moins que l'on puisse dire.

 

 

 Librairie Privat (gare)

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Pour cette année qui s'achèvera dans quelques jours maintenant, les Français ont investi 81,20 € entre septembre 2012 et 2013, contre 83,20 € l'année précédente et 94,60 € entre 2010 et 2011, pour le livre papier comme numérique. En somme, les Français ont acheté moins d'ouvrages, de toute évidence. 

 

En parallèle, 84 % des Français téléchargent leurs livres légalement, contre 9 % qui ne pratiquent que le piratage et 8 % qui alternent les deux solutions. 

 

En mars dernier, GfK indiquait que pour l'année 2012, le marché avait déjà connu une érosion de la valeur, avec un recul de 1,7 % en valeur et 3,2 % de décrochage pour les achats. Si le secteur du livre avait résisté dans un contexte économique complexe, 2012 était déjà une année « en demi-teinte », avec 4,13 milliards € de chiffre d'affaires et 367 millions d'exemplaires vendus du 2012. 

 

Toujours pour mettre en perspective, durant l'année 2012, la majorité des sondés restent attachés au livre papier et concentrent leurs dépenses sur le format physique. François Klipfel, Directeur Général Adjoint chez GfK Consumer Choices France : « Le livre numérique connaît à son tour les difficultés à monétiser son modèle, puisque seuls 19% de ses adeptes ont acheté un livre numérique au cours de l'année. »

 

Or, en juillet 2013, l'étude REC+ de GfK indiquait que les Français dépensaient 83 € pour leurs livres, un chiffre déjà en recul par rapport à la fin de l'année 2012. Pourtant, on signalait que sur les cinq premiers mois de l'année, les ventes de papier étaient en augmentation de 1,4 %, en chiffre d'affaires. 

 

GfK avait déjà annoncé que, pour l'année 2013, la vente de produits culturels, dans le cadre de la vente en ligne, était en recul de 1,5 %.

 

Pour revenir à l'étude du jour, du côté de la musique, ce sont 11 heures d'écoute hebdomadaire, avec un ensemble de morceaux acheté de manière légale - les deux tiers des sondés achètent leur musique dématérialisée. Depuis 2008, on reste autour de 15 % de consommateurs qui téléchargent illégalement leur dose musicale.