France : Les libéraux veulent un prix libre pour les livres

Clément Solym - 14.10.2013

Edition - Justice - prix unique du livre - loi Amazon - assemblée nationale


Le parti libéral démocrate a tenu à s'exprimer sur la loi adoptée par l'Assemblée nationale, visant à réguler la vente de livres par internet. Il s'agit de réprimer le cumul de la gratuité des frais de port, et la remise de 5 % pratiquée dans le cadre de la loi Lang. Mais cybercommerce oblige, il faut légiférer pour rétablir une concurrence sur le prix des livres.

 

 

 

 

Selon le PLD, « les acheteurs de livres devront donc payer le prix fort pour leurs achats » et le parti condamne « cette démission intellectuelle des parlementaires ». L'analyse portée est que cette décision, qui souhaite « ralentir le déclin d'une profession certes honorable, celle des libraires indépendants », mais en apportant un espoir vain. 

 

Cette mesure illustre l'incompréhension totale par les parlementaires de l'évolution du comportement des lecteurs qui veulent le plus large choix au meilleur prix possible. Ce n'est pas en maintenant artificiellement le prix élevé des livres que nous inverserons la diminution du nombre de grands lecteurs.

 

Et le PLD d'affirmer que le livre est bel est bien, et en dépit de sa « dimension culturelle », un produit comme les autres, soumis à l'évolution de la technologie. « Freiner les ventes en ligne en imposant des prix plancher, interdire les promotions et les envois offerts constituent un contresens historique », estime le PLD, pour qui l'esprit de la loi Lang a instauré une fixation du prix de vente par les éditeurs  qui « est en train de tuer à petit feu la lecture, sans améliorer pour autant la position des libraires indépendants confrontés aux attentes nouvelles des lecteurs ».

 

La solution serait donc de faire sauter la loi Lang, conclut le PLD, de sorte que les prix soient libres, et que l'on dynamise les ventes au travers de tous les réseaux et supports. « Et, le plus important, pour relancer la place de la lecture dans nos vies. »

 

NB : la rédaction de ActuaLitté tient par ailleurs à remercier le PLD d'avoir utilisé une photo nous appartenant pour illustrer son propos, sans avoir pensé à la créditer. Ladite photo, que l'on retrouve un peu partout sur le web, avait originellement été utilisée sur cet article.

 

Le bandeau rouge avait été réalisé par Le MOTif, dans le cadre d'une campagne de sensibilisation... au prix unique du livre, initiée dans la librairie Le Comptoir des Mots en novembre 2009. De rien, PLD...