France : les marchés des livres papier et numériques

Clément Solym - 19.09.2012

Edition - Société - résultats - livres numériques - marché du livre


Le MOTif, observatoire du livre en Île-de-France, s'est récemment penché sur les datavisualisations, autrement appelées infographies. Cet outil d'information assez sympathique permet de se forger une idée assez vague sur un sujet très précis, en réunissant autour de zoulis dessins des données. Bien brutes.

 

En l'occurrence, le MOTif a tablé sur deux secteurs, les marchés des livres numériques et papier, détaillés selon les données prévisionnelles de GfK, mais également les informations fournies pas le Syndicat national de l'édition. En avant !

 

 

Les revenus de l'édition numérique (en ligne et sur support physique) sont en hausse de +7,2% de 52,9 à 56,8 millions d'euros. L'édition numérique ne représente encore que 2 % du chiffre d'affaires des éditeurs en 2011. Elle voit s'accélérer la substitution du numérique sur support physique (cd/DVD, clé USB) par le numérique en ligne (téléchargement, streaming). Ainsi, le livre numérique sur support physique, en recul à 21,5 millions d'euros (- 38,5 %), est dépassé pour la première fois par le livre numérique en ligne, qui double ses ventes à 34,8 millions d'euros (+98%), représentant 1,2% du chiffre d'affaires de l'édition en 2011.

 

Au chiffre d'affaires de 56,8 millions d'euros de l'édition numérique stricto sensu (hors revenus de diffusion numérique) s'ajoutent les ventes d'applications de lecture sur smartphones et tablettes, qui augmentent rapidement (+129,3%), mais ne représentent encore que 800 000 euros de chiffre d'affaires pour le panel numérique du SNE (50 répondants 2011). (voir LE MOTif)

 

 

 

 

 

Le revenu net des éditeurs de livres (source SNE, repères et statistiques 2011) est passé de 2,83 milliards d'euros en 2010 à 2,80 milliards d'euros en 2011 (-1,2%). 450,5 millions de volumes se sont vendus en 2011 (-0,3% à périmètre constant).

 

Ce chiffre d'affaires net éditeurs est à comparer au marché du livre, évalué par GfK à partir des ventes en sortie de caisse de leur panel, à 4,3 milliards d'euros, chiffre stable en 2011. Toujours selon GfK, le livre représente 52 % du marché des biens culturels. (voir Le MOTif)