medias

France : les plus jeunes générations fréquentent le plus les bibliothèques

Antoine Oury - 20.06.2017

Edition - Bibliothèques - bibliothèques fréquentation - jeunesse bibliothèques - jeunes usages bibliothèques


12 ans après la dernière enquête sur le sujet, le ministère de la Culture et de la Communication dévoile les résultats d'une vaste étude sur les bibliothèques municipales, leurs publics et les usages de ces derniers. On y apprend notamment que la fréquentation des bibliothèques par les jeunes générations est bien plus élevée que celle de leurs aînés.

 
Bibliothèque Canopée Paris
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 

Au premier rang des données collectées et étudiées par le ministère de la Culture, on retrouve bien entendu une typologie des usagers selon leur âge. Pour la fréquentation globale, la période 2005-2016 est stable : en 2005, 43,3 % de la population française s'étaient rendus dans une bibliothèque, quel que soit son type, dans les douze derniers mois, tandis qu'en 2016, cette part s'établit à 45 %. Stabilité donc, quand, entre 1997 et 2005, le gain s'arrêtait à 20 points (30 % en 1997 et 43,3 % en 2005).

 

Si les chiffres ne connaissent qu'une hausse limitée, « Internet n'a pas rendu la bibliothèque obsolète », note le rapport du ministère de la Culture.

 

Et cette remarque est d'autant plus intéressante si l'on considère que « 72 % des personnes de 15 à 24 ans ont fréquenté une bibliothèque au cours des douze derniers mois, soit 1,6 fois plus que les personnes de 25 à 69 ans pour lesquelles les taux se révèlent assez uniformes ». Autrement dit, ce sont les jeunes qui fréquentent le plus les bibliothèques. 

 


Dans « les trajectoires de vie », les individus interrogés par le ministère assurent aussi que la période entre 11 et 16 ans est la plus favorable pour la fréquentation des bibliothèques : ils sont 42 % à se souvenir d'en avoir fréquenté une à cet âge. Sans surprise, la fréquentation avant 11 ans et entre 17 et 24 ans est aussi parmi les plus élevées.

 

« Elle décroit ensuite sensiblement pour tomber à 17 % à l’âge de 50-59 ans et connaît ensuite une légère remontée à partir de 60 ans qui peut s’expliquer par une reprise de la fréquentation au moment de la retraite », souligne le rapport.

La moitié des jeunes de 15 à 24 ans interrogés par le ministère de la Culture (53 %) fréquentent les bibliothèques municipales en 2016, un gain de 14 points par rapport à 2005...
 

Création d'un Observatoire de la lecture des adolescents : les jeunes lisent-ils ?


L'autre information intéressante, c'est que cette fréquentation des bibliothèques par la jeunesse s'est accrue depuis 60 ans : « La fréquentation avant l’âge de 11 ans a globalement été multipliée par trois entre les personnes nées en 1956 ou avant (60 ans et plus) et les personnes nées entre 1992 et 2001 (15-24 ans). La fréquentation entre 11 et 16 ans a doublé entre ces différentes générations. En d’autres termes, les générations les plus jeunes ont fréquenté massivement les bibliothèques lors de leur enfance et au début de l’adolescence. »

 

Certes, la forte fréquentation des bibliothèques par les jeunes s'explique par les besoins et travaux scolaires, mais pas seulement, puisqu’usage scolaire et usage pour les loisirs sont pratiquement au même niveau. On peut imaginer que ces deux motifs de fréquentation se croisent : aller à la bibliothèque pour des activités scolaires n'exclut pas l'emprunt d'un ou deux mangas...

 


La forte fréquentation des bibliothèques par les plus jeunes s'explique par les partenariats avec les écoles, la modernisation des établissements, ainsi que les investissements des collectivités et de l'État, se félicite le ministère sans pudeur. « Une majorité de bibliothèques municipales proposent ainsi des séances d’heures du conte (68 % des bibliothèques en général et 90 % des bibliothèques desservant plus de 5 000 habitants) », rappelle le ministère. La perspective d'une taxe sur la lecture publique semble alors un peu plus fantaisiste...
 

9 % des Français n’ont jamais été en bibliothèque au cours de leur vie


L'école n'y est donc pas pour rien dans cette fréquentation des établissements par les plus jeunes : en novembre dernier, la députée Marie-George Buffet avait souligné l'importance de l'école, et recommandé d'améliorer la collaboration entre établissements de lecture publique, collèges et lycées.