France : les smartphones résistent à la morosité du 1er semestre

Clément Solym - 12.07.2011

Edition - Economie - smartphone - france - tablettes


Dans l'ensemble, les curseurs sont dans le rouge. Pour le premier semestre de l'année, la France accuse le coup d'une baisse de 7 % dans le secteur de l'électronique grand public, avec des coups particulièrement durs pour certains domaines.

Olivier Malandra, directeur de l'EGP chez GfK, explique aux Échos que l'on est en présence d'une « baisse sensible, qui s'explique en partie par le contrecoup de la Coupe du monde, mais aussi par une morosité globale de certains marchés ».

Car, qui dit Coupe du monde, disait vente massive de télévisions à écran plat. Or, pour ces dernières, c'est un peu la Berezina.

Côté PC de bureau, c'est également la chute avec 20 % de moins de ventes. Idem du côté des appareils photo numériques, avec 10 % de chute, et des caméras de poche, qui tombent, tombent et tombent encore.

En revanche, il est à noter que les smartphones connaissent pour leur part une explosion, avec 80 % de croissance en termes de volumes et 40 % en valeur.

On dénombre un parc de 3,8 millions de nouveaux appareils arrivés durant le 1er semestre 2011 et le cabinet GfK, à l'origine de cette étude, envisage que ces produits dépasseront les 11,9 millions de ventes sur l'ensemble de l'année.

Les tablettes, avec des yeux pleins de promesses

« Le contexte socio-économique tendu est l’un des facteurs de repli », poursuit le cabinet, qui souligne tout de même que l'on assistera à une augmentation du nombre de tablettes, avec 350.000 unités vendues durant le 1er semestre et probablement 1 million sur l'ensemble de l'année.

Les lecteurs ebook ne semblent pas concernés par l'étude.