France : les ventes numériques en hausse de 60 % en 2014

Antoine Oury - 18.03.2015

Edition - Economie - économie édition France - GfK ventes numériques - marché du livre achats Français


Avec le Salon du Livre de Paris à l'approche, l'institut d'études de marché GfK n'a pas manqué le coche. Il fournit aujourd'hui son bilan de l'année 2014 pour le marché français de l'édition. Si le chiffre d'affaires global est en léger recul, tout comme les actes d'achat, le support numérique connaît une bonne dynamique, avec une croissance de 60 % des téléchargements payants par rapport à l'année précédente.

 

 

Hall du Livre, Nancy

Le Hall du Livre, à Nancy (photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Pour l'édition, l'année 2014 a été « en demi-teinte », annonce GfK. Du côté des mauvaises nouvelles, on trouve un nouveau recul, attendu, du chiffre d'affaires et des actes d'achat. Le chiffre d'affaires global de l'édition française encaisse ainsi « un recul de 1,3 % », pour s'arrêter à 3,9 milliards €. À titre de comparaison, le chiffre d'affaires éditeurs communiqué par le SNE (Syndicat National de l'Édition), qui ne représente pas l'ensemble de la profession, était de 2,7 milliards € pour l'année 2013.

 

Les actes d'achat ont eux aussi diminué, avec 351 millions d'exemplaires écoulés (-1,4 %). « Bien que ces taux soient assez faibles, la tendance est continue pour la quatrième année consécutive sur le livre physique », analyse Sébastien Rouault, chef de groupe sur le marché du livre chez GfK. 

 

26 millions de Français de 15 ans et plus ont acheté au moins un livre en 2014, avec 60% des achats réalisés par des femmes, selon le Panel Consommateurs Entertainment de GfK.

 

Le développement du marché numérique est réel : entre 2013 et 2014, les téléchargements payants ont augmenté de 60 %, pour atteindre les 8 millions d'exemplaires vendus. Le chiffre d'affaires atteint les 64 millions €, avec une hausse de 45 %. « Cependant, à l'instar d'autres marchés des biens culturels, ce développement ne vient compenser que partiellement le recul du marché physique », note le communiqué de presse de GfK.

 

Fiction et livres pratiques dynamiques

 

En se penchant sur les genres, GfK remarque que la tendance à la baisse concerne toute l'édition, à l'exception de la littérature générale et des livres jeunesse. Le secteur de la jeunesse a bénéficié du succès « de deux licences Disney, La Reine des neiges et Violetta, très visibles sur les linéaires et tables des Grandes Surfaces Alimentaires et des Grandes Surfaces Culturelles. Ce sont plus de 3,5 millions d'exemplaires porteurs de ces deux licences qui ont été vendus en 2014 », précise GfK.

 

Outre la jeunesse, fiction et livres pratiques semblent garder une certaine vitalité. Toutefois, « [e]n prenant du recul et en analysant le marché sur les 10 dernières années à travers 3 grands ensembles (Fiction — Pratique et Savoir & Non Fiction), GfK observe une baisse des actes d'achats entre 2005 et 2014, la baisse la plus marquée étant celle de l'ensemble ‘Savoir & Non Fiction' ».

 

De nombreux ouvrages font face à la concurrence du numérique, et à l'apparition de services gratuits sur le Web, comme les dictionnaires et encyclopédies, les méthodes de langues, les cartes et atlas, signale GfK. Mais ces secteurs bénéficient également de parts plus importantes de ventes numériques. 

 

Trois ouvrages ont particulièrement servi la « littérature générale » — Zemmour écrit donc de la fiction, c'est officiel :

  • Valérie Trierweiler avec Merci pour ce moment, meilleure vente de l'année 2014 avec 603 300 exemplaires dont la moitié écoulée en dix jours.
  • Éric Zemmour dont l'essai Le Suicide français (338 000 exemplaires)  a suscité de nombreux débats et polémiques.
  • Patrick Modiano, couronné par le prix Nobel de Littérature en octobre 2014, a vu sa notoriété s'élargir et les ventes de son œuvre, tous titres et formats confondus, atteindre 721 000 exemplaires.

Le succès des ouvrages de coloriage pour adultes est également remarqué par GfK : il « a marqué le marché avec plus de 150 titres publiés et 1,7 million d'exemplaires écoulés en 2014 ».

 

« Au-delà du succès éditorial, cette tendance reflète sans doute un état d'esprit de la société française », analyse GfK. Colorier pour oublier ?

 

 

  GfK Salon Du Livre Une Annee 2014 en Demi Teinte Pour Le Marche Du Livre by ActuaLitté