France Loisir sur la sellette ? « Pure spéculation », rétorque Bertelsmann

Clément Solym - 07.07.2008

Edition - Société - France - Loisir - Bertelsmann


C'est la filière DirectGroup France, qui comprend donc la division France Loisir ainsi que le vendeur de livres audio Audible qui seraient visés, selon des informations émanant du Figaro, qui fixe le montant de la vente à 300 millions d'euros.

Après la cessation d'activité, qui sera définitive en juillet en Chine des clubs de lecture, Les Échos ajoutent au l'ensemble des clubs de France pourraient être également visés, et ce, dès la mi-septembre.

Aux commandes de cette nouvelle, une banque : Morgan Stanley, qui aurait la charge de la cession, avançait le Figaro, ce que le groupe a démenti. Selon un porte-parole, tout n'est que « pure spéculation » pour le moment, et aucune décision n'aurait été prise concernant la fin des activités de Bertelsmann en Europe.

Sauf que parmi les repreneurs intéressés, nos confrères des Échos avancent Amazon.com, ou encore Grupo Planeta, dont on se souvient pour son dernier et récent achat... d'Éditis. Ici, ce serait la division espagnole qui intéresserait particulièrement le groupe.

DirectGroup a réalisé pour son dernier exercice un chiffre d'affaires de 2,7 milliards €. La filière France, elle, aurait généré 700 millions € sur l'an passé.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.