France Loisirs, sauvé, veut se recentrer sur le livre en 2019

Antoine Oury - 07.01.2019

Edition - Librairies - France Loisirs - redressement France Loisirs - France Loisirs magasins


La chaine de magasins France Loisirs avait été placée en redressement judiciaire en décembre 2017 : l'avenir de l'enseigne était alors plus qu'incertain. Un an après, le plan de redressement a été validé par le Tribunal de Commerce de Paris, et la direction de France Loisirs se dit confiante face à l'avenir, marqué par le livre, avant tout.

France Loisirs - Salon du Livre de Paris 2015
(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


En décembre 2017, le tribunal de commerce de Paris avait validé la demande d’un plan de continuation. Adrian Diaconu, président du groupe Actissia, propriétaire de France Loisirs, faisait alors état d'un chiffre d’affaires pour l’année 2017 à 185 millions €, en baisse, contre 217 millions € en 2016. En mars 2018, un plan de sauvegarde de l'emploi avait été mis en œuvre, qui concernait 450 salariés sur les 1800 que comptait le groupe.

Un an après les débuts de la procédure de redressement judiciaire, le groupe sort la tête de l'eau, et le président d'Actissia assure que la transformation de France Loisirs sera à l’œuvre en 2019. « Ce que l’entreprise a accompli au cours de cette année est considérable. C’est par l’union et l’engagement de tous que France Loisirs a pu sortir des périls immédiats qui la menaçaient », indique Adrian Diaconu.

« Je n’ai pas hésité à apporter les moyens dont je disposais à ce redressement tant je crois au potentiel de France Loisirs, à la solidité de sa communauté de lectrices et de lecteurs, et au talent que toute son équipe peut apporter pour développer et transformer cet acteur absolument unique du marché du livre et du patrimoine culturel francophone », poursuit-il.

Dans les premiers mois de l'année 2018, une solution impliquant l'édition française, appelée à l'aide par l'intermédiaire d'un engagement de contribution, n'avait finalement pas abouti.
Catherine Cussigh, la directrice générale du groupe Actissia, assure quant à elle que l'activité de France Loisirs va encore un peu plus se centrer sur le livre, un virage déjà pris après la reprise de l'enseigne par Adrian Diaconu en 2015.

« Recentré sur son métier historique qu’est le livre, et renforcé par l’apport financier de son actionnaire, France Loisirs peut engager son redéploiement opérationnel et commercial. La passion du livre qui réunit notre communauté de plus d’un million de membres, la force de notre catalogue et la pertinence de notre sélection éditoriale constituent une base solide pour donner à France Loisirs un nouvel essor dans l’ensemble de l’aire francophone », explique-t-elle dans un communiqué.


Commentaires
wink Bravo à Adrian et ses équipes , c'est un acte de gestion remarquable et exceptionnel .
Ancienne collaboratrice d'une filiale, je suis ravie d'apprendre que la politique de Monsieur Diaconu a porté ses fruits
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.