France : près de 5,5 millions d'inscrits en bibliothèque

Cécile Mazin - 13.11.2015

Edition - Bibliothèques - prêt livres - bibliothèques usagers


La France compte 5,492 millions d’usagers inscrits dans les bibliothèques publiques, pour l’année 2015. Ce chiffre est important parce qu’il s’accompagne de la part de rémunération au titre de prêt en bibliothèque que l’État prend en charge. Soit plus de 9,6 millions €.

 

Bibliothèque municipale de Lyon (Part Dieu)

Lyon Part Dieu - ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Le 30 octobre dernier, par arrêté, le ministère de l’Éducation nationale et celui de la Culture ont établi le nombre d’usagers inscrits dans les bibliothèques publiques en France. 

 

Ainsi, les deux ministères annoncent que pour 2015 « le nombre des usagers inscrits dans les bibliothèques accueillant du public pour le prêt, pris en compte pour la rémunération au titre du prêt en bibliothèque, se décompose comme suit » : 

 

• usagers inscrits dans les bibliothèques publiques : 5 492 837 ;
• usagers inscrits dans les bibliothèques des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel et des autres établissements publics d’enseignement supérieur relevant du ministre chargé de l’enseignement supérieur : 1 098 743 ;
• usagers inscrits dans les autres bibliothèques accueillant du public pour le prêt : 219 713.

 

La part de contribution forfaitaire des ministères sera respectivement de :

 

• ministère de la Culture et de la Communication : 8 568 825 € ;

• ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche : 1 098 743 €.

 

 

Pour mémoire, ni l’auteur ni le traducteur ne peuvent s’opposer à ce que leur ouvrage soit mis en prêt dans une bibliothèque publique. « En compensation, il perçoit une rémunération et une retraite complémentaire financées par les fournisseurs de livres et l’État. Les libraires et les organismes de prêt sont tenus de déclarer les ventes et achats d’ouvrages à la Société française des intérêts des auteurs de l’écrit (Sofia) chargée de verser les droits aux auteurs et éditeurs. »

(via Legifrance)