Francis Fukuyama se montre pessimiste sur l'avenir de la Chine

Clément Solym - 15.10.2012

Edition - Société - Fukuyama - Francis - histoire


Enseignant à l'Université Johns-Hopkins à Washington DC, le professeur Francis Fukuyama, d'origine japonaise, s'est mondialement fait connaître en publiant en 1992 La Fin de l'histoire et le Dernier Homme (The End of History and the Last Man), un essai théorisant l'avenir des relations internationales.

 

Interrogé par l'AFP, M. Fukuyama, de passage à Paris, livre sa vision plutôt pessimiste de l'empire chinois que l'on ne cesse pourtant de présenter comme une réussite économique extraordinaire. Selon le philosophe, qui présente la traduction française de son dernier ouvrage Le Début de l'histoire, des origines de la politique à nos jours (Saint-Simon, 472 pages, 25 €), la Chine « finira par exploser à un moment ou à un autre ».

 

La circulation de l'information, problème central en Chine, est en train de profondément se modifier, notamment sous l'influence grandissante des réseaux sociaux. Ces derniers permettraient l'émergence d'une conscience nationale.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.