Franck Riester persiste dans son Hadopi du livre numérique

Clément Solym - 15.02.2011

Edition - Justice - riester - puln - hadopi


Alors que le député Tardy expliquait très simplement que « le législateur est impuissant face à offre illégale », le député Franck Riester, rapporteur à ses heures, et notamment dans le contexte des discussions autour d'Hadopi, n'a pas manqué d'intervenir durant les discussions à l'Assemblée nationale sur la loi Prix Unique du Livre Numérique. (notre actualitté)

Dite aussi Prisunic, tant elle montre, par le passage de ses défenseurs à la tribune, qu'elle émane d'une incompréhension complète de ce que peut être un livre numérique, ou numérisé ou "homéothétique" comme le député Gandolfi-Scheit, l'a décrit, confondant manifestement avec le joli nom de livre homothétique...


Le rapporteur, Hervé Gaymard

Mais dans l'ensemble de cette farandole où les uns et les autres défilent à la suite, la présence du chevalier blanc, plusieurs fois pris au piège des contradictions de l'Hadopi.

Et convaincu qu'il pourra également convaincre le député Bloche de la pertinence de son propos, le député Riester souhaite absolument que l'Hadopi soit appliquée au livre numérique estimant qu'il s'agit là de l'une des parties dans cette stratégie globale dont l'industrie a besoin.

Pour l'heure, le Syndicat national de l'édition nous assure que les auditions se poursuivent et qu'aucun acteur n'a encore été retenu pour la surveillance des fichiers sur les réseaux peer-to-peer... « Le SNE envisage de rejoindre l’Hadopi, mais n’a pas encore fait de demande d’autorisation auprès de la Cnil. Nous allons d’abord auditionner les prestataires techniques possibles à partir de la mi-janvier. Ensuite seulement, cette demande d’autorisation pourra le cas échéant être déposée », apprenait-on mi-janvier. (notre actualitté)