Franck Thilliez s'agace : “Respectez les petites librairies”

Clément Solym - 29.04.2019

Edition - Librairies - Franck Thilliez - vente livres date - librairie concurrence chaînes


L’habitude est triste, et illégale par ailleurs, mais il semble qu’une fois de plus les chaînes ne se privent pas. À l’approche d’un best-seller se lance la vilaine course à l’échalote, qui consiste à commercialiser, avant la date prévue, le livre de tel ou tel. Ici, c’est Franck Thilliez qui en fait les frais, et proteste…

Thief of prohibition ?
Marc Biarnès, CC BY NC 2.0


L’an passé, deux titres coup sur coup sortaient, représentant un gros enjeu pour les librairies : Daniel Pennac et Elena Ferrante. Prévus pour une sortie le 3 janvier, les livres se retrouvaient pourtant vendus, dans certains établissements, bien avant cette date officielle. Et, légalement, imposée à tous.

Pour des raisons logistiques, les distributeurs acheminent les ouvrages 3 à 4 jours avant la mise en vente. Mais il arrive que des librairies ne se préoccupent pas véritablement des dates officielles de mise en vente. Cela occasionne quelques toussotements polis, et certains jours, des coups de gueule virulents. 
 
Aujourd’hui, ce n’est pas un libraire, mais un auteur — et pas des moindres — qui dégaine sur les réseaux un message clair. Ne manque que le nom du responsable, qui serait à chercher du côté de la Haute-Savoie, d’après les internautes.
 


Les ventes anticipées, qui représentent une distorsion de concurrence et un non-respect des règles, n’ont pas pour seule conséquence que de moissonner avant l’heure quelques ventes. C’est avant tout une manœuvre contre-productive et qui nuit à l’ensemble de la chaîne du livre.

Pour les quelques euros grappillés en vendant le roman de Franck Thilliez en avance, c’est en effet un moyen de prêter le flanc à qui voudrait se retrouver du banc des accusés à celui des accusateurs.

En effet, Amazon respecte scrupuleusement les dates d’office, pour ne pas avoir à essuyer plus d’invectives que celles méritées. En revanche, toute vendeur qui passe outre la date de commercialisation prend le risque de se faire taper sévèrement sur les doigts.

Le jour où Amazon aura décidé de monter un dossier pour dénoncer cette pratique, alors les têtes tomberont. Et regretteront certainement ces 30 deniers gagnés, en trahissant le reste de la profession…


Commentaires
J adore vos livres....moi je les prend a la bibliotheque...alors votre dernier risque de prendre du temps avant d arriver....j habite en banlieu de Montreal, Canada....et je suis une fan finie!!!!!!
J'aime pas non plus cette pratique.
Propriétaire d'une librairie indépendante, je trouve important de rappeler que les petites librairies reçoivent en général les nouveautés en retard (quand Amazon et Leclerc sont déjà servis). Par ailleurs, beaucoup de nouveautés, sitôt parues, sont indisponibles: cela signifie que si vous ne pouvez pas stocker des dizaines d'exemplaires, et procédez plutôt par commandes régulières de petites quantités, vos commandes de réassort sur les gros titres ne sont souvent pas servies. Vous vous heurtez à la captation des stocks par les gros acteurs... ceci pour rappeler que les problèmes auxquels nous sommes confrontés avec les nouveautés ne se limitent pas à cette histoire de date de sortie. On fait ici la morale. Je lis qu'on toussote ? Mais étouffez-vous! En plus de subir ces soucis sur les nouveautés, il faudrait que je refuse à mon fidèle client, le titre qu'il attend depuis 1 an puisqu'il adore cet auteur (que pour une fois j'ai reçu en avance!), au motif de respecter cette règle? De jouer le jeu? Quel jeu? Le jeu de la concurrence déloyale? Puisque absolument aucune des règles actuelles régulant prétendument la concurrence ne me donne gagnante (fiscales, frais de port, captation des stocks etc...). Alors, dans ce contexte, je me permets de n'en avoir rien à cirer, mais alors vraiment rien, de ces histoires de dates. La seule règle qu'il s'agirait de mettre en place serait d'interdire toute vente en ligne des ouvrages le 1er mois par exemple, de manière à privilégier les librairies.
Je suis de tout cœur avec nos libraires. Je respect Bezos pour son travail mais aujourd'hui amazon tuent à petit feu nos libraires français. Je suis de tout coeur avec laurane, en effet, amazon & co reçoivent les livres avant tout le monde et rien que ça c'est pas normale ... après tout dépend du consommateur si il peut attendre plutôt que de se jeter sur le livre en question SANS RELFECHIR ... d'autant plus que de vendre en avance génère un marché de l'ocas très dynamique ... alors quand c'est Thilliez c'est une chose mais quand c'est un petit auteur qui peine à vivre de son travail et qu'on le spoil des maigres centimes de bénéfice de la vente de son ouvrage mouais. Enfin bcp de question je me trompe peut-être sur certain point. question
Sauvez les libraries ? D'accord si c'est pour préserver une autre vision du livre. Si la librairie se contente de vendre la même chose que le rayon livre de l'hypermarché local (ou des géants du net) quel intérêt de la sauver ?

J'attends de mon libraire qu'il cherche et propose autre chose que ce que la télé et la presse nationale veut me faire lire à grand renfort d'interrviews et de critiques amicales. Et pourquoi pas des auteurs indépendants et auto-édités ?
Juste pour répondre sans virulence. Amicalement.



Très peu de librairies vivent d'un fonds. Comme on disait de notre côté : ça nous fait chier de vendre du Musso maison il nous donne de l'argent



Vendre l'un nous permet d'avoir les moyens pour proposer l'autre



Et puis même des lecteurs qui vont lire ce qu'on conseille peuvent lire des choses connues



Moi j'aime beaucoup Amélie Nothomb malgré son succès
C est marrant ce pseudo coup de gueule de cet auteur...

Tout d abord je suis tenté de dire bienvenue dans la vraie vie M. Thilliez.

Ensuite de quoi parle-t-on de quelques livres vendus avant la date de sortie officielle. Date de sortie officielle... Le procédé laisse rêveur. Dans quel type de pratique se situe-t-on si ce n est dans le marketing le plus basique qui soit. Donc avant de critiquer la " guerre" commerciale à laquelle se livrent 3 librairies en France revoyez vos propres méthodes de sortie de livres Monsieur l'expression auteur. Et effectivement pour un libraire qui ne jouera pas le jeu combien victimes de la captation du stock par les gros vendeurs?? Combien victimes de la vente sur Internet ?? Allons y puisqu on y est... Un coup de gueule contre le marché de la seconde main?? Soyons sérieux. Les auteurs ont bon dos de critiquer Amazon alors qu il s' agit de leur plus gros vendeur. Mais pour un "artiste" il est de bon ton de critiquer les marchands du temple. Il est là dans son rôle. Que les librairies coulent?? Il viendra pleurer à la télé mais fera les yeux doux au monstre Amazon.

Alors oui soyons fous... Osons dire que nous n allons pas dans une librairie pour trouver ce que Leclerc et autre Auchan nous proposent en tête de gondole. Donc que M. Thilliez soit présent un jour ou 2 avant qui cela gêne t il??
Comme dit dans l'article, l'auteur n'a aucune influence sur le commerce de son livre d'un point de vue logistique. Les grosses enseignes sont livrées en premier par souci de stocks.



Alors oui, un client qui va acheter un livre un jour plus tôt, bon tant pis, un vente en moins pour une librairie indé mais j'ai déjà vu des clients laisser tomber ladite librairie pour cette raison. Ce sont des grosses pertes pour l'indépendance mises bout-à-bout... bien sûr, pour des auteurs comme Thilliez, Amazon est une forte part des ventes mais quel est le lien ? L'auteur n'a-t-il pas le droit de justement recommander à ses lecteurs d'aller en librairie indé ? Ce n'est pas l'auteur qui choisit où il vend ses livres mais il peut amener à faire un choix.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.