François Hollande achète des livres à la Fnac et en librairie pour Noël

Nicolas Gary - 24.12.2014

Edition - Société - François Hollande - librairie indépendante - Fnac shopping


Pas de Noël sans cadeaux, et pour le président, comme pour nombre de citoyens, c'est à la dernière minute que cela s'effectue. Ainsi, François Hollande s'est offert un bain de foule, plutôt remarqué, en plus de ses achats.

 

 

 

 

C'est à L'écume des pages, une librairie située dans le VIe arrondissement de Paris que le président s'est, normalement, rendu pour acheter quelques livres. L'établissement situé boulevard Saint-Germain n'a pas souhaité révéler quels avaient été les ouvrages achetés pour l'occasion. 

 

Cependant, la sortie n'est pas anodine. D'abord, Barack Obama effectue chaque année, avec la régularité d'un métronome, des emplettes en librairie, pour montrer son soutien à la profession. Sa dernière visite, début décembre, s'était d'ailleurs conclue avec plusieurs achats, en compagnie de ses filles, juste avant Thanksgiving

 

Pour l'anecdote, l'établissement était déjà fréquenté par François Hollande et Valérie Trierweiler, à une autre époque. Et puis, il faut noter que juste avant de se rendre dans la librairie, le président était également passé à la Fnac de la rue de Rennes, pour d'autres dépenses. Et une fois la séance shopping achevée, le président a joué le jeu de signer des autographes et de réaliser quelques selfies. 

 

Or, de même que la présence d'Obama en librairie n'est pas simplement une démarche personnelle, de même, il faudrait rappeler qu'une campagne de communication est actuellement en cours, pour valoriser la profession de libraire en France. « Entrez Ailleurs » ou « Entrez ici, vous êtes ailleurs », sont les deux slogans, qui n'ont pour le moment pas vraiment convaincu.

 

L'arrivée du président devrait servir à accentuer un peu plus cette campagne, à condition de bien s'en servir. 

 

Selon les informations du Parisien, le président, sous surveillance discrète lors de son passage à la Fnac, avait également acheté quelques livres, ce qui représentait l'essentiel de ses achats. Difficile de promouvoir la librairie indépendante en allant chercher des livres chez une enseigne, même culturelle. Au moins peut-on se rabattre sur l'idée que le président a promu la lecture et le livre, dans l'ensemble du réseau de distribution français. 

 

James Patterson avait interpellé le président des États-Unis, pour lui demander de venir ouvertement soutenir les libraires indépendants, contre l'omnipotence d'Amazon. « Il y a un autodafé en cours, en Amérique. Vous êtes invités. Et particulièrement les enfants. Vous voyez qu'on ferme vos librairies locales. Qu'on fasse cesser la fermeture des bibliothèques. Les éditeurs sont en train de mourir. La littérature américaine sera la prochaine sur les flammes », insistait Patterson. 

 

(via Le Parisien, sous abonnement)