François Hollande cite le mauvais Shakespeare

Clément Solym - 27.01.2012

Edition - Société - Hollande - Nicholas - Shakespeare


Coup d'éclat... raté, de la part du candidat PS en pleine campagne. Pas de « bravitude » ou autres distorsions de la langue, non, mais une mauvaise citation.


Dimanche au Bourget, lors de son grand meeting, François Hollande a cité Shakespeare, sans doute pour ajouter un peu de poésie à sa politique :


« Et je me permettrai de citer Shakespeare, qui rappelait cette loi pourtant universelle : Ils ont échoué parce qu'ils n'ont pas commencé par le rêve », a-t-il déclaré devant une foule de près de 20.000 personnes.

 

 

 

Or ce n'est pas le célèbre dramaturge Britannique à qui l'on doit cette phrase, mais à l'un de ses descendants, Nicholas Shakespeare, aujourd'hui journaliste et écrivain.


C'est la presse Britannique qui a découvert le pot aux roses. Le Telegraph a publié un article jeudi pour dénoncer la « Shakespeare Gaffe ». La citation est en réalité tirée du roman La vision d'Elena Silves de Nicholas Shakespeare, publié en 1989 (Albin Michel, 1991). 


« Je ne pouvais pas en croire mes yeux quand j'ai vu qu'un candidat à l'élection présidentielle française me citait », a commenté Nicholas Shakespeare, qui n'est autre que le chef de la rubrique littéraire du Telegraph.


Hollande et ses conseillers auraient-ils mal googlé les termes « Shakespeare » et « citations » sur le web ?


En tout cas, indique le Bigbrowser du Monde, François Hollande citait en réalité la phrase d'un personnage du livre, le héros, Gabriel un révolutionnaire maoïste qui rejoint un groupe terroriste.


Une autre citation qui pourrait servir de sage conseil : quand on ne sait pas on se tait, dixit : la morale populaire, quoique cette erreur reviennent fréquemment sur les nombreux sites et blogs de la toile. De même en politique : Arnaud Montebourg  avait avait fait la même erreur en 2010.

 

Passement de balle crevée.