Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

François Hollande s'improvise écrivain pour redorer son image

Bouder Robin - 04.05.2017

Edition - Société - livre françois hollande - livre président france - mémoires françois hollande


François Hollande a annoncé à L'Obs ce mercredi 3 mai qu'il écrirait un livre dans lequel il expliquerait son mandat à la tête de l’État. Mea culpa ? Justifications ? Le président confie une nécessité de dire ce qu'il n'a jamais pu dire au peuple français.

 

François Hollande au salon Livre Paris 2017

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

François Hollande va prendre la plume prochainement, pour « expliquer » aux Français son quinquennat, comme le rapportait L'Obs le 3 mai. Une initiative judicieuse quand on sait que la cote de popularité du président de la République n'a jamais été au beau fixe.

 

« Il y a eu trop de livres indirects, dont Le Monde a récemment affirmé que trois d'entre eux m'avaient tué. C'est exagéré. Mais je me dois d'expliquer, dans un livre direct, ce que je n'ai sans doute pas assez expliqué », a affirmé Hollande. Le chef de l’État évoque dans son propos Merci pour ce moment, de Valérie Trierweiler, L'abdication, d'Aquilino Morelle, et Un président ne devrait pas dire ça, de Fabrice Lhomme et Gérard Davet, trois ouvrages qui n'ont pas flatté son image.

Le futur ex-président regrette de « ne pas avoir mieux convaincu ni davantage rassemblé », mais n'éprouve aucune « mélancolie », selon ses propres mots. « Cinq années de plus, cela aurait été encore cinq années d'intranquillité permanente, de privation de vie personnelle et de liberté. Être ici, c'est un don total de soi, un sacerdoce. D'autant plus que, pour des raisons de sécurité, renforcée après les attentats, je vis jour et nuit à l'Élysée. Et l'Élysée ne peut pas être un chez-soi. »

 

Pour autant, François Hollande estime avec un brin de satisfaction n'avoir pas souffert d'une si mauvaise image que ça. « Je reconnais que j'ai été un président impopulaire, mais, enfin, je n'ai pas été haï. Moi, j'ai été très tôt impopulaire, et cela m'a atteint, contrairement à ce que l'on prétend, mais cela ne m'a jamais empêché de gouverner et, surtout, je n'ai pas senti de grande hostilité contre moi, sauf à la période du mariage pour tous. Aujourd'hui, je suis à deux doigts d'être aimé ! »

 

Vincent Monadé : “Si Marine Le Pen était élue, je démissionnerais de mes fonctions”
 

Alors qu'il s'apprête à quitter l’Élysée, le chef de l’État choisit donc de positiver. Ses déclarations écrites au peuple français devront cependant attendre, le livre n'en étant encore qu'au stade de projet. Reste une question : quelle maison pour publier cet ouvrage ?