Françoise Nyssen reconnaît un conflit d'intérêts avec le secteur du livre

Nicolas Gary - 10.07.2018

Edition - Justice - Nyssen conflit intérêt - édition administration Nyssen - Culture Françoise Nyssen


Vincent Montagne, président du Syndicat national de l’édition, avait-il pressenti l’affaire ? Publié au Journal officiel, le décret 2018-591 va faire beaucoup de bruit. En effet, par ce dernier, la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, affirme être en conflit d’intérêts vis-à-vis du secteur de l’édition. 

 

Françoise Nyssen, ministre de la Culture
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

 

Lors d’un passage sur France Inter, Vincent Montagne en appelait à l’arbitrage du Premier ministre sur les questions de sécurité sociale qui touchent les auteurs. Fulgurance législative ? 

 

Depuis ce 8 juillet, la ministre de la Culture, en application du décret du 16 janvier 2014, vient d’avertir le Premier ministre qu’elle se trouvait « en situation de conflit d’intérêts ». De la sorte, elle a listé « des questions pour lesquelles [elle] estime ne pas devoir exercer ses attributions ».

 

Désormais, Françoise Nyssen s’abstiendra de « donner des instructions aux administrations placées sous son autorité ou dont il dispose ».

Ainsi, la ministre de la Culture ne connaît pas des actes de toute nature relatifs :

1. À la société « Actes Sud » ;

2. À l’exercice de la tutelle du Centre national du livre ;

3. À la régulation économique du secteur de l’édition littéraire. (voir ici)

 

Pour ce qui est des instructions du CNL et du secteur du livre dans son ensemble, les instructions et dossiers passeront donc désormais dans les mains du Premier ministre, Edouard Philippe. 

 

Quel périmètre d'action restent à la ministre et au ministère ?
 

Poussons la réflexion un peu plus loin : Françoise Nyssen, grande patronne du groupe Actes Sud avant de prendre son poste de ministre de la Culture, avait renoncé à ses fonctions de présidente du directoire d’Actes Sud. Il aura fallu plus d’un an pour que la situation se régularise. 

 

De son côté, et dans une moindre mesure, Edouard Philippe est auteur de plusieurs ouvrages, dont l’un, Dans l’ombre (paru en 2011, coécrit avec Gilles Boyer), sera adapté au cinéma par Guillaume Galienne. Le Premier ministre est-il détaché de tout intérêt vis-à-vis de l’édition ?

 

Plus sérieusement, d’autres questions se posent : le texte du Journal officiel évoque « l’édition littéraire », est-ce à dire que l’édition scolaire serait toujours sous la tutelle de la ministre ? Quant au secteur de la librairie, très lié au Centre national du livre, sera-t-il également hors du champ d’action de la ministre ? De même pour les bibliothèques, qui relèvent également de l’économie du livre...

 

Et, fin du fin, la réforme du statut des auteurs, qui touche de près à la régulation du secteur, verra-t-elle le Premier ministre intervenir ? Nous avons posé les questions à la rue de Valois et attendons de plus amples informations. Car, à se fier à la rédaction du décret, tout le secteur de l’édition reviendrait donc à Edouard Philippe.

 

Mise à jour 18 h 45 : Françoise Nyssen et son cabinet ont apporté plusieurs précisions à ActuaLitté. Et notamment l’idée que cette restriction du champ d’action est regrettable, estime la ministre. Toutefois, le périmètre qui lui est encore dévolu reste totalement incompréhensible.

 

Conflit d’intérêts : « Je prends acte et regrette un peu »,
Françoise Nyssen


« Ça pose la question, propre à toute personne venant de la société civile, et c’est pour cette raison – 40 années de travail dans le privé ou l’associatif – que l’on est venu me chercher », nous indique Françoise Nyssen.

Mise à jour 11 juillet 14 h 30 : 
 

Un complément d'analyse essentiel pour mieux prendre en compte les difficultés qui se présenteront désormais dans l'exercice du ministère, des équipes et dans la représentation même de la ministre. 


Françoise Nyssen : la société civile face aux contradictions politiques




Commentaires

C'est incroyable !

Il lui a fallu une année pour se rendre compte d'un possible conflit d'intérêt avec Actes Sud... ? En acceptant le poste, elle pensait à quoi ? Que les liens avec la maison qu'elle dirigeait n'entreraient pas en conflit d'intérêt éventuel ? Qu'être ministre de la CULTURE ne l'amènerait qu'à trancher sur des dossiers relatifs à la musique, l'art, etc... mais pas le livre ??? Puisqu'à cela s'ajoute désormais le fait qu'une éditrice, ancienne patronne d'une grande maison d'édition, estime qu'elle n'est pas à même de s'occuper des problématiques... de l'édition et des auteurs... ? A moins que de s'occuper des auteurs en tant que ministre ne lui pose quelques problèmes en tant qu'ancienne (et toujours très très proche) représentante des éditeurs ? Parce que, justement, elle les connaîtrait trop bien ? C'est consternant. Encore plus lorsque l'on comprend que, donc, aujourd'hui, les grandes décisions d'un ministère de la CULTURE au sujet du livre, de l'édition, des auteurs, ne seront plus du domaine du ministre de la culture, mais du... premier ministre ! L'édition ne fait plus partie du champ culturel... pourquoi pas, dans ce cas, dépendre de Bercy et du ministère de l'Economie... ?! Sic...
Cher Marcel,

Non, ce n'est pas 1 an qu'il aurait fallu attendre pour s'en rendre compte mais plutôt les articles du Canard Enchainé qui montre les nombreux manques de respect des Architectes des Batiment de France, des Commissions de Sécurité ou de la mairie de Pau là où son mari et elle ont fait fit des reglementations pour leurs travaux dans les bâtiments qu'elle detient avec son mari pour Actes Sud...



Consternant; encore plus quand on sait que Jupiter veut museler toutes ces révelations avec sa loi anti fake news... Ou plutôt sa loi "protégeons nos chers délinquants".



Le vieux monde n'est finalement pas si loin...
Première question : quel rapport entre ça (le non respect d'une commission pour la réfection des bâtiments) et son domaine ministériel?



Deuxième question : Il s'agit bien d'une négligence, dûment sanctionné par la mairie PCF qui est tout sauf aux ordres du pouvoir. En quoi ça décrédibilise son travail au ministère? quelque chose de grave est arrivé?



Faut arrêter de faire de ce genre d'anecdotes, des pamphlets contre un ministre ! Ce n'est pas une fake news (donc ça ne tombera jamais dans la loi anti-fake news), mais c'est une méthode grossière pour attaquer ce qui n'a aucun rapport ! A part postillonner votre rancœur, ça ne sert pas à grand chose (et le canard est habitué à lancer 50 non-affaires pour une affaire réellement "scandaleuse"...)
Chère Valie,

Le rapport ? Et bien simplement quand on se veut ministre pour gouverner et faire respecter par les citoyens les lois, décrets et arrêtés que l'on rédige ou que l'on soutien, il serait attendu que l'on respecte soi même ces lois, décrets et arrêtés.

Encore plus que quiconque lorsqu'il s'agit de gouvernants.

Le principe l'exemplarité s'applique d'autant plus qu'un individu lambda suit le modèle ou l'image donnée du gouvernant lui même...



Quant aux affaires du Canard Enchaine, fake news ou 1/50 des dossiers qui sont réels, que pensez vous de la relaxe d'Arcelor au sujet des salariés morts sur leur lieu de travail alors que l'inspection du travail avait relevé des manquements graves aux obligations de sécurité de l'employeur?

Encore 1 dossier sur 50 qui est réel ou une justice réelle a 2 vitesse?

Encore un: ou en est lactalis avec son lait contaminé et qui se moque ouvertement du monde en ne publiant aucun résultat?
Le rapport, quoiqu'indirect, est assez simple : par exemple la loi Élan rend nul et non advenu l'avis des Architecte des Batiments de France sur les constructions à venir. On s'attendanit à une montée en défense du Ministère de la culture pour défendre le rôle des ABF. Silence radio. puis le Canard enchainé nous apprend qu'Actes Sud est en délicatesse avec les ABF depuis de nombreuses années. Son rôle de Ministre de la Culture, qui inclut la défense du patrimoine, a ici été empêché par son statut de présidente d'Actes Sud, en délicatesse avec les défenseurs des monuments historiques. Cordialement.
Ce qui est vrai pour tout acteur de la culture, professionnel ou bénévole ...

Le plus simple serait de nommer ministre un bon énarque, vierge de toute compromission, en espérant qu'il n'ait pas commis dans sa jeunesse, quelque roman coquin pour arrondir ses fins de mois...
Avec des livres brochés de grande taille 15 x 24 x 3,5 cm à 23 Euros, qui serons réédité en demi-format, nous pouvons encore écrire sur la culture populaire ? Les, hélas, trop nombreux condamné au SMIC sont exclu.

C'est à vomir !!

Jean-Pierre FY
Une honte avec cette personne et ses affaires immobilieres a Arles
Quel rapport avec une graine de délinquante (protégée)et un inconnu de la littérature comme E. Philippe ?

Ce n'est ni un Zola ni un Bierce, ni autre chose qu'un opportuniste politique.

L'argent et l'édition ont toujours été complices, mais là c'est de la corruption et de l'intérêt, que les gaulois ouvrent les yeux avec des acteurs aussi médiocres !!!
Une graine de délinquante? Rien que ça ? Ahh, ces pourvoyeurs de moralité qui ne sont pas parfait !



C'est bien simple, la totalité de mes voisins ne sont pas "condamnés" mais sont toutes tes graines de délinquant ! Surement plus dangereux, même, si j'en juge par le nombre d'infractions routières à "risque" que je constate tout les jours.



Le problème avec la morale, c'est qu'on est toujours le mécréant de quelqu'un d'autre ! Pensez-y
J'ignore si Valie Venoze, moi le mien est réel. J'ignore aussi dans quelle "branche vous avez ou travaillez encore, mais je doute que vous soyez soumise à résultat. Vous ne voyez pas la corruption qui touche TOUS les politiques, journalistes et autres ? Vous ne comprenez pas que nous sommes plus proche de la monarchie avec des zones de non droit qui ne les intéresse pas ? C'est de la délinquance, comme les autres elle passera à côté. Vous êtes inculte et pathétique !
Valie R. Avez vous eu le courage de cherchez son parcours sur le net (celui de cette pseudo délinquante ? Ses combines avec l'anthroposophie par exemple, entre autres. Alors vos délinquant de voisins sont des petits joueurs, et vous entre la télévision et le livre, on devine où vous vous situez !!
FRANC-MAÇON, FRANC-MAÇON, FRANC-MAÇON, lalalala

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.