Françoise Sagan, de Bonjour tristesse, à la légende de la bourgeoise parisienne

Clément Solym - 24.09.2014

Edition - Société - Françoise Sagan - Bonjour Tristesse - livre publication


Cette année est celle des commémorations autour de Françoise Sagan : la publication de Bonjour tristesse, le premier roman de l'auteure, qui avait alors pioché chez Eluard un vers qui en donna le titre, a été publié il y a 60 ans. Mais également son décès, le 24 septembre 2004. 

 

 1958 i 21 Anon for Keystone Paris - Charles Trenet congratulates Francoise Sagan for ballet Rendez-vous Manque

Charles Trenet et Françoise Sagan

Carl Guderian, CC BY ND 2.0

 

 

La découverte de Sagan, c'est celle de René Julliard, qui, à la lecture du manuscrit, eut beaucoup de mal à croire qu'il s'agit bien d'une jeune fille d'à peine 18 ans. Particulièrement motivé, l'éditeur décide de la rencontrer au plus vite pour signer son contrat. Un contrat qui devra être validé par le père de Françoise, un riche industriel ayant un côté volontiers bobo, comme on dirait à présent. Le mythe Sagan était lancé.

 

L'INA propose de retrouver quelques grandes vidéos autour de l'auteure, des interventions télévisées. Rappelons que, dans le même temps, les éditions Stock ont organisé une nouvelle édition du livre en numérique. Elle-même avait écrit, pour se décrire : « Fit son apparition en 1954 avec un mince roman, Bonjour tristesse, qui fit un scandale mondial. Sa disparition, après une vie et une œuvre également agréables et bâclées, ne fut un scandale que pour elle-même. »

 

On retrouvera une centaine d'enregistrements à cette adresse.

 

 

 

 

Ou encore, en mars 1988, où elle brosse l'ensemble de sa carrière d'écrivain, face à Thierry Ardisson. Elle évoque les boites de nuit qu'elle fréquentait ; son rythme d'écriture (elle écrit toujours la nuit) ; les nombreuses écrivaines qu'on a facilement nommées « la nouvelle Sagan » ; Jean-Paul Sartre qu'elle a beaucoup admiré, mais que, malheureusement, elle a peu vu. Françoise Sagan ajoute qu'elle ne souhaite pas entrer à l'Académie Française, puis parle de ses « histoires de drogue ».

 

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.