Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Frédéric Beigbeder dévoile la recette de l'immortalité dans son prochain livre

Clément Solym - 25.10.2017

Edition - Les maisons - Frédéric Beigbeder roman - immortel recette livre - promesses fille auteur


On connaissait la répulsion chronique dont l’auteur faisait preuve, à l’égard du livre numérique. En revanche, on ignorait qu’il éprouvait la même désapprobation à l’égard de la mort. N’ayant pas pu venir à bout du premier, le fringant cinquantenaire annonce avoir trouvé comment « cesser de trépasser bêtement comme tout le monde ». 

 


 

Le prochain livre de Frédéric sortira donc aux éditions Grasset, comme il se doit, et cette fois, on va parler de la mort, la vraie, la dure, l’implacable mort. C’est que le chroniqueur mondain, passé chroniqueur sur France Inter, se trouve de son propre aveu, « obsédé par la mort depuis qu’il a refait sa vie avec une jeune femme ». Et on le comprend.

 

Ayant, comme tout homme aimant, pris des engagements difficiles à tenir sur le long terme, il a aussi « a solennellement promis à sa toute jeune fille qu’il ne disparaîtrait jamais ». Pari audacieux. Mais Frédéric ne saurait être arrêté par de pareilles contingences. Et voici qu’en la personne de son narrateur, il se lance « dans une course contre la montre frénétique pour tester le premier les protocoles d’immortalité... »

 

Son roman d’amour raconte une enquête « gonzo » qui inaugure un genre nouveau : la science-non-fiction. Tout dans ce livre semble fantastique au point de rappeler Dracula, Frankenstein, l’île du Docteur Moreau ou Dr Jekyll and Mr Hyde, or tout y est scientifiquement avéré.
 

Et la description qui en est fournie reste des plus alléchantes : 

 

Le héros rencontre les plus grands chercheurs en longévité humaine (les professeurs Buganim, Antonarakis, Choulika, Alexandre, Saldmann, Church) en Israël, en Suisse, en Autriche, en France et aux États-Unis. Il fait le tour des recherches de pointe légales ou illégales (rajeunissement des cellules, rétrécissement des télomères, injection de cellules souches, oxygénation du sang, crisperisation de l’ADN, impressions d’organes en 3D, greffe d’organe de porc humanisé, implants d’intelligence artificielle, fusion homme-robot par stockage numérique sur l’ADN) destinées à conduire à brève échéance (2030 ?) au remplacement d’homo sapiens par une nouvelle espèce, la post-humanité... 

Les guerres pour le pétrole ou le réchauffement climatique ne sont qu’un avant-goût des futures guerres du sang entre les vieux riches et les jeunes pauvres, puis entre les immortels et les mortels. Car si l’on vit deux ou trois cents ans, il faudra faire de la place sur la planète : qui aura le droit de rester vivant ? 

 

La rentrée de Frédéric Beigbeder,
chroniqueur littéraire à la radio


Le Fred-narrateur a donc trouvé un secret ultime, et voici qu’il le partage, en vertu de ce que sharing is caring : « Ce livre raconte comment je m’y suis pris pour cesser de trépasser bêtement comme tout le monde... » 

 

 

(à paraître 3/01) Frédéric Beigbeder – Une vie sans fin – Editions Grasset – 9782246812616 – 20 €