Frédéric Mitterrand à Rodez : protéger les livres de la menace numérique

Clément Solym - 23.08.2010

Edition - Société - rentrée - politique - mitterrand


Frédéric Mitterrand, manifestement peu tracassé par l'éventuel remaniement ministériel qui pourrait survenir prochainement, était en déplacement dans la région de Rodez en fin de semaine dernière. Muséer de Fenaille, musée Denys Puech, le tout calmement effectué, car le ministre de la Culture n'est pas pressé : il entend voir, se faire expliquer et comprendre.

Mais manifestement aussi parce qu'il avait fait une vilaine chute qui ne lui permettait pas d'aller trop vite non plus.

Au cours de cette visite officielle, le ministre ne pouvait par ailleurs pas rater le petit passage par La Maison du livre, la librairie que dirige Benoît Bougerol, également président du Syndicat de la Librairie Française. Une rencontre durant laquelle n'aura probablement pas été évoquée l'attaque portée durant l'été par ce dernier contre Hachette.

Dans un courrier envoyé aux membres du SLF, M. Bougerol avait pointé l'attitude de l'éditeur, dans son accord avec Apple, expliquant que « depuis plusieurs années, ce groupe pratique une obstruction récurrente sur les sujets d’intérêt commun entre l’édition et la librairie, ne participe pas à des actions collectives en faveur du développement des librairies et maintient une très large part des librairies dans des conditions de rémunération inadaptées au regard des obligations qui lui sont conférées par la loi de 1981 ».

Les deux hommes ont évoqué ensemble le réseau de librairies en France et son importance. Frédéric Mitterrand, absent lors de l'élection d'Antoine Gallimard au poste de président du Syndicat national de l'édition, n'aura pas manqué d'inviter le président du SLF de se rapprocher de lui. Midi Libre évoque également un accord commun autour du numérique, et de la nécessité de protéger le livre de cette menace.

Le prix unique du livre numérique aura aussi été évoqué, rapporte Livres Hebdo..