Frédéric Mitterrand : la lecture en quatorze idées et 100 millions €

Clément Solym - 31.03.2010

Edition - Société - Frédéric - Mitterrand - lecture


 Au cours d’une conférence qui se déroulait ce matin, et à laquelle personne n’a pu se rendre hélas, faute d’avoir un seul réveil qui fonctionne dans cette rédaction, le ministre de la Culture a exposé plusieurs solutions «  pour le développement de la lecture ».

Tenant compte des changements profonds qui agitent et secouent notre société, tant sur la plan social qu’économique, la rue de Valois prend la mesure de l’évolution numérique et injectera donc 100 millions € « en s’appuyant sur un partenariat renouvelé avec les collectivités territoriales » pour nous faire lire.

Si, si.

Quatorze propositions, articulées autour de trois axes, au centre desquelles on retrouve les bibliothèques. Ils sont censés prendre en compte le fait que la lecture « dans son monde traditionnel » s'érode. Cependant, de nouvelles pratiques de l'écrit chez les 14/25 ans sont constatées. En outre, la situation d'érosion « n'est pas irréversible » et l'on a pu constater une stabilisation outre-Atlantique par le biais d'une mobilisation des acteurs de la lecture publique. :
  • Développer à partir des grands établissements nationaux (Bibliothèque publique d’information, Bibliothèque nationale de France) et des manifestations nationales (une nouvelle fête du livre fondée sur un principe participatif) une action volontariste qui vise à l’exemplarité. [Voir la manifestation À vous de lire]
  • Accompagner les acteurs territoriaux pour répondre à ces nouveaux défis :
  • Encourager le travail de fond des associations qui œuvrent en direction des jeunes, des populations en situation d’exclusion sociale, sur les territoires ruraux mais aussi en faveur des populations d’origine étrangère, des populations « empêchées » (prison, hôpital…) et des personnes handicapées.
Tout cela est bel et beau - et justement l'une des conférences qui se déroulait hier au Salon portait sur la lecture numérique et le handicap, interrogeant les possibilités d'accéder aux fichiers, sans pour autant passer outre le droit d'auteur.

Quant aux propositions, elles sont les suivantes.

1. Un nouveau projet pour la bibliothèque publique d'information (Bpi) pour en faire un établissement pilote et innovant en matière de lecture publique
2. Développer l’action de la Bibliothèque nationale de France en direction des populations éloignées de la lecture
3. Etendre les horaires d’ouverture pour les 50 bibliothèques municipales les plus importantes
4 à 7. Proposer aux collectivités territoriales un contrat numérique pour les bibliothèques décliné en 4 volets
8. Lutter contre les inégalités territoriales d'accès au livre et à la lecture par la création de « contrats Territoires-lecture »
9. Soutenir et accompagner les associations qui travaillent au développement de la lecture chez les jeunes et auprès des populations éloignées de la lecture
10. Une nouvelle fête du livre à l’impact populaire accru : A vous de lire !
11. Familiariser l’enfant avec la lecture dès le plus jeune âge : l’extension de l’opération « Premières Pages »
12. Développer et coordonner les services numériques des bibliothèques françaises dans le cadre d'un Schéma numérique des bibliothèques
13. Rénover les outils de connaissance de l'activité des bibliothèques publiques sur l’ensemble du territoire national pour une meilleure évaluation de leurs activités
14. Proposer aux collectivités territoriales un système d'information partagé pour l'observation des politiques du livre et de la lecture
 
Pour accéder au dossier complet (PDF)