Frédéric Mitterrand sur le dossier de numérisation Hachette / Google

Clément Solym - 18.11.2010

Edition - Société - mitterrand - accord - google


Le ministre de la Culture a tenu personnellement à informer les deux sociétés Google et Hachette qu'il avait pris acte de leur protocole d'accord, concernant la commercialisation d'oeuvres « indisponibles commercialement » de leur catalogue.

Dans un communiqué tout ce qu'il y a de plus officiel, ce dernier rappelle « que les questions de la numérisation et des droits des oeuvres indisponibles font l’objet d’un travail commun entre l’ensemble des éditeurs, les auteurs et le ministère de la Culture et de la Communication dans le cadre des Investissements d’Avenir, afin de préserver au mieux les droits de la création, les intérêts économiques de la filière, y compris les libraires, et les attentes du public ». (notre actualitté)


En outre, le ministre précise combien il est impératif que l'accord qui sera signé d'ici à six mois entre les deux sociétés « respecte les principes définis dans le cadre de cette concertation ».

Alors que Google et ses représentants ont entamé leur périple promotionnel ces dernières semaines, le ministre, au cours d'un entretien « a indiqué ces jours derniers à Google l’importance qu’il attachait à ce sujet, et la priorité qu’il donnait, avant toute collaboration de Google avec des grandes institutions nationales comme la Bibliothèque nationale de France, à ce que le respect des droits des auteurs et éditeurs soit assuré ».

Et d'ajouter qu'il souhaite au plus tôt que se dessine une stratégie commune.

« Le marché du livre numérique n'est pas encore très important, mais dans cet univers, les frais de distribution sont largement réduits et les livres plus facilement accessibles. C'est l'enjeu principal de notre accord », expliquait hier Dan Clancy, directeur de Google Books.