Frédéric Vitoux, président de la commission d'enrichissement de la langue française

Antoine Oury - 15.02.2018

Edition - Société - Frédéric Vitoux Académie française - Frédéric Vitoux commission - Frédéric Vitoux langue française


La Commission d'enrichissement de la langue française et ses membres, tous bénévoles, s'engagent pour faire en sorte que la langue française s'adapte et puisse exprimer la réalité mouvante. Termes technologiques et techniques, ou tout simplement anglicismes à franciser, la commission fournit un travail constant pour ne pas laisser la langue française sans moyens.


The Académie française

(Jorge Láscar, CC BY 2.0)

 

L'arrêté du 13 février 2018 fait de Frédéric Vitoux, de l'Académie française, le président de la commission d'enrichissement de la langue française : nommé en février 2016, il voit donc son mandat renouvelé. Quinze membres sont rassemblés sous sa présidence, dont le Délégué général à la langue française et aux langues de France, le Secrétaire perpétuel de l'Académie française, un des Secrétaires perpétuels de l'Académie des sciences, le président de l'Association française de normalisation et des personnalités nommées par différents ministères.

 

Frédéric Vitoux, né en 1944, romancier et critique littéraire, passa notamment par les rédactions du Quotidien de Paris et du Nouvel Observateur, et fut conseiller littéraire ou membre du comité de lecture des éditions Stock, puis Calmann-Lévy.

 

Ne dites plus “smartphone”, mais
“mobile multifonction”


Il a été élu à l’Académie française le 13 décembre 2001, au fauteuil 15, succédant à Jacques Laurent, et a été reçu par Michel Déon.




Commentaires

Tant que les français remplaceront des termes anglo-saxons tels que 'smartphone' (2 syllabes) par 'mobile multifonction' (6 syllabes) il ne faudra pas s'étonner que cette langue reste figée dans sa raideur pontifiante!
Et pourquoi pas "digiphone", à l'instar de digicode?... "Mobile multifonction" n'évoque rien, en effet, c'est un terme abstrait.

De toute façon, l'usage évolue curieusement. Quand j'étais enfant, il y avait des magnétophones, des poste de radios et des téléviseurs "portatifs". Aujourd'hui, le mot a disparu à la faveur de "portable", qui n'est pourtant pas si pertinent.
La Commission d'enrichissement de la langue française a publié le terme Mobile multifonction, car il est encore nécessaire de faire la distinction entre les téléphones connectés à l'internet et ceux qui ne le sont pas. Bientôt, tous les téléphones seront connectés à l'internet, et d'ores et déjà, rien n'empêche aujourd'hui d'employer la forme abrégée Mobile qui est déjà largement répandue, conviendra pour tous les téléphones, et a le mérite d'être courte et efficace.

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.