French Days : la préférence nationale revue par les cybermarchands

Nicolas Gary - 24.04.2019

Edition - Economie - French Days - vente internet promootion - ecommerce préférence nationale


Le Made in France ? Pas tout à fait. Plutôt, en bon français le Buy In France. Les French Days, au douteux nom anglicisé, sont une opération commerciale menée par les acteurs du cybercommerce. Depuis plusieurs années, cette opération a cours, mais avec un déficit sérieux de notoriété… Pourquoi donc ? 

67. Paris. Triomphe de la République, Place de la Nation (c.1910)
pellethepoet, CC BY 2.0
 

Depuis quelques années maintenant, impossible d’échapper à la vague venue des États-Unis, des Black Friday et Cyber Monday, qui se déroulent le 29 novembre et le 2 décembre, alors que le Thanksgiving bat son plein. Enfin, impossible : on se souviendra que certains irréductibles, pourtant pas en France, luttent contre l’envahisseur. 

À l’initiative des librairies Payot, avait en effet été monté le Fair Friday en Suisse romande, justement pour inverser la tendance de la surconsommation du Black Friday.
 

Des journées de grosses remises


Quid alors de ces French Days ? Ils réunissent originellement six acteurs du e-commerce, à l’instar de Boulanger, Cdiscount, Showroomprivé ou encore Rue du Commerce et La Redoute – ainsi, bien entendu que Fnac-Darty. Lors de la première édition, en 2017, on a recensé plus 200 acteurs mobilisés. 

Le principe reste simple : plusieurs journées de promotions sur une certaine variété de produits. Le livre, prix unique oblige, échappe cependant à ces soldes massives, qui interviendront entre le 26 avril et le 1er mai. 

Déficit de communication ou de notoriété, l’un va rarement sans l’autre. Or, Fnac vient de solliciter ses clients pour un bref sondage, qui montre bien l’orientation prise par ces French Days. L’ex-agitateur culturel évoque en effet « un nouveau genre d’opération commerciale et de la consommation française ».

Et en quelques questions, oriente sensiblement le client potentiel vers la finalité : quelle est l’importance d’acheter français — comprendre, d’acheter à des acteurs français. Encore faut-il le dire vite, puisqu’en remontant la piste des actionnaires de ces différentes structures, on retrouvera évidemment des fonds d’investissement étrangers, mais soit. 
 

Acheter (à un) Français, sauver des emplois


En revanche, l’objectif se dessine plus clairement quand on poursuit l’enquête. « Au moment de faire vos achats, privilégiez-vous un commerçant qui paie ses impôts en France ? », interroge-t-on. Voilà de quoi faire lorgner vers les GAFAM et plus spécifiquement pointer Amazon sans avoir l’air d’y toucher. 

D’ailleurs, on retrouve assez distinctement le message qu’avait diffusé LaLibrairie.com : le lien social plutôt que l’évasion fiscale. Promouvoir un commerce de proximité, qui serait également possible à travers internet — et un e-commerce qui ne serait alors pas l’apanage des plateformes américaines.

Ou plus encore : « Le fait qu’un e-commerçant crée des emplois en France est-il un critère de choix au moment de réaliser vos achats ? » Pour le coup, les GAFAM emploient bien en France et participent à l’économie du pays, et semblent moins directement attaqués. Pour autant, le message est limpide : acheter sur Fnac.com ou dans les magasins Fnac, devient un geste citoyen.

Les conclusions de l’étude seront des plus intéressantes, pour peu qu’on y accède un jour. Ce qui est certain, c’est que les French Days ont choisi pour mot d’ordre de fédérer les clients autour d’une forme de préférence nationale. 

En 2020, verra-t-on alors poindre les Jours français ?

 


Commentaires
Rien vu de mirobolant à la FNAC (DVD/BR)...
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.