Fuite du Nobel de littérature ? La cote de Tranströmer avait grimpé en flèche

Clément Solym - 09.10.2011

Edition - Société - Nobel - littérature - fuite


Le président de l'Académie Nobel avait eu beau devancer les critiques, rappelant que le dernier Nobel de littérature décerné à un Suédois remontait à 40 ans, la polémique n'a pas tardé. Alors que cette année devait marquer une ouverture, et que tous les curseurs pointaient vers cette décision, finalement, l'Académie fera face à une enquête... 

 

Le procureur Alf Johansson, de l'unité nationale suédoise contre la corruption, vient d'annoncer qu'il s'agissait de déterminer si des fuites avaient eu lieu - quelques doutes subsistent concernant les paris opérés. 

 

Contacté par l'AFP, il explique : « Nous nous pencherons sur les circonstances... Nous allons revoir les données de l'Académie suédoise et nous allons nous renseigner sur le fonctionnement des paris. Nous n'avons pas ouvert d'enquête. Nous allons seulement nous renseigner sur la situation. »

 

Tomas Tranströmer

 

Cette année, c'est en effet le poète Tomas Tranströmer qui a été récompensé par le prix Nobel de littérature, mais en parallèle, chez les bookmakers, le site de paris britannique Ladbrokes avait enregistré des modifications considérables de la cote de l'auteur. Passé de 13 contre 1 à 1,66 contre 1, quelques minutes avant que son nom soit donné, la situation est en effet assez intrigante. (voir notre actualitté

 

Perplexité accentuée par les déclarations de Ladbrokes. Sa porte-parole, Sofia Hjärtberg, souligne ainsi que jamais l'établissement n'avait connu de pareilles modifications de la cote. Per Wästberg, membre de l'Académie réfute absolument toute possibilité de fuite, et ajoute ne pas y croire un instant. 

 

Une affaire similaire avait éclaté lorsqu'en 2008, JMG Le Clezio avait obtenu le Nobel de littérature. À ce moment, Horace Enghal, porte-parole de l'Académie, avait avoué s'être baladé à Paris avec un ouvrage de Le Clézio, le week-end avant la nomination de JM, assurant qu'il avait pris soin de dissimuler la couverture. (voir notre actualitté

 

Les conditions dans lesquelles le lauréat du Nobel est choisi laissent cependant la porte ouverte à ce type d'interprétation. Per Wästberg souligne que si seuls cinq membres du personnel sont informés du nom du lauréat, ces derniers le savent « peut-être dix jours avant ». Pas vraiment un scénario sans risques. Dans le cadre de prix littéraires bien moins importants en France, les éditeurs dont le livre est primé sont parfois avertis 15 jours à l'avance... 

 

Selon le procureur Alf Johansson, tout porte cependant à croire que les spéculations soudaines sont issues d'une possible fuite, et dans cette hypothèse, il faudrait envisager alors une enquête pour déterminer de quel endroit de l'Académie pourrait venir un tel manquement. 

 

Pour le moment, seules les questions se posent, et l'enquête ne sera ouverte qu'au bon moment.

 

« La plupart des recueils de poésie de Tranströmer sont empreints d'économie, d'une qualité concrète et de métaphores expressives », soulignait l'Académie, en annoçant la remise du prix.

 

via 

Expressen




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.