Fuites au bac S : l'histoire du sujet photographié

Clément Solym - 28.06.2011

Edition - Société - fuites - bac - s


Après quelques jours d’une enquête très médiatisée, la police a finalement réussi à établir le scenario précis de la fuite du bac S. Si trois jeunes étaient jusqu'à présent mis en examen, il manquait toujours la source première du cliché comportant le premier exercice du sujet de mathématiques du bac S. La police pense à présent qu’il s’agit d’un employé d’une imprimerie qui serait à l’origine de la fuite.

Un homme d’une cinquantaine d’années, Dominique, ne travaillant pas directement dans l’imprimerie mais intervenant simplement au titre de la maintenance du matériel, est directement suspecté d’avoir permis la fuite initiale d’une partie du sujet de l’épreuve de mathématiques. On parle d’une imprimerie située à Aix-en-Provence. Pour l’instant, l’homme interpellé par la police nie tous les faits qui lui sont reprochés.


Le fils de Dominique a été lui aussi interpellé, lundi. On suppose que c’est lui qui aurait transmis le sujet à un ancien camarade de lycée, Brian, déjà mis en examen, et qui a avoué être l’auteur du cliché, réalisé le 11 juin dernier grâce à un Blackberry.

La photo a ensuite tourné via MMS jusqu’à un élève de terminale S, Adel, basé dans le Val-d’Oise qui s’est spontanément rendu à la police. C’est grâce à lui que Steven, âgé de 21 ans, mis en examen, a pu poster le cliché le lundi soir précédent l’épreuve sur le site jeuxvideos.com sous le pseudo Chaldeen mais sans prendre le soin de maquiller son adresse IP.

On est donc très loin d’un système bien rôdé et réfléchi dans le cadre de cette fuite au bac S. C’est plutôt un enchaînement digne d’une mauvaise blague avec des répercussions totalement insoupçonnées de la part des personnes mises en examen jusqu’à présent.