Galeri Kayseri : librairie d'Istanbul et vitrine ouverte sur le monde

Julien Helmlinger - 01.06.2013

Edition - Librairies - Turquie - Librairie - Galeri Kayseri


Quelque part au sein du vieux quartier de Sultanahmet, le centre d'Istanbul, la route dite Divanyolu Caddesi était autrefois celle qui menait vers la Rome des Césars. Désormais au numéro 58, la vitrine d'une boutique se veut ouverte sur le globe tout entier. L'adresse est celle d'une librairie, baptisée Galeri Kayseri, fondée courant 1996 et qui propose un catalogue de titres en anglais sur tous les aspects de la culture turque. Les écrivains passés par là décrivent le lieu de vente comme l'un des plus beaux et élégants. Un phare, sur le Bosphore.

 

 

 

 

Quand la librairie s'est installée, elle ne proposait qu'exclusivement des titres anglophones, et notamment pour répondre à la demande émanant des étrangers de passage sur le territoire. Le concept ayant rencontré le succès escompté, fort d'une réputation exportée à travers le monde, la librairie a bientôt ouvert une seconde échoppe dans le quartier, en 2004. Un cadre qui se veut convivial et propice à la lecture, à l'image du rêve du président et fondateur Ali Tüysüz.

 

Et le concept de la librairie a véritablement suscité l'intérêt du public, attirant à elle des stars de cinéma, sénateurs américains, ambassadeurs, écrivains de renommées internationales et sans oublier la célébrité locale Orhan Pamuk, ou la présidente brésilienne Dilma Roussef, venue avec ses ministres en 2011. Les micros des chaînes CNN comme Al Jazeera ont également eu l'occasion de faire leur tour de la boutique.

 

« Notre objectif est de faire voir la Turquie partout à travers le monde, d'agir comme vitrine internationale pour la Turquie », tel est le credo professé par le patron Ali Tüysüz. Et pour se sentir comme le nombril du monde, quoi de mieux que de s'ancrer dans un environnement cosmopolite, quelque part entre la byzantine basilique Sainte-Sophie et l'agitation sensorielle du Grand Bazar ?

 

Sur les étagères en bois, on peut trouver toutes sortes d'ouvrages. Des livres de cuisine aux guides de voyage,  en passant par ceux traitant de l'architecture et des arts islamiques, posant leurs regards sur la photographie, les textiles ottomans, ou encore l'Histoire. S'y trouve en outre représenté le renouveau de la fiction turque, parmi les oeuvres poétiques contemporaines locales.

 

Les statistiques enregistrées par le magasin sont édifiantes. On y dénombrerait plus d'un millier de visiteurs quotidiens, voire le double au cours de la période estivale, et les chiffres de ventes seraient en conséquence impressionnants.

 

Mais la firme ne compte pas s'arrêter là, et rêve d'installer un jour de nouvelles enseignes, à Paris, Londres et New York. Elle dispose d'ores et déjà de sa propre maison d'édition, mais aussi de tout un réseau, composé d'une centaine de conseillers dispersés à travers le globe. Des professeurs, universitaires et libraires, qui informent la boutique sur les dernières publications étrangères.

 

Comme le confie Ali Tüysüz : « Une information de qualité est essentielle dans le processus de sélection. Nous achetons partout dans le monde, et nous sommes aussi le distributeur exclusif pour de nombreuses excellentes collections en provenance de Turquie et publiées en anglais. Notre collection est de première classe, unique. »