Gallimard attaquera Google en justice, Flammarion n'exclut rien

Clément Solym - 01.04.2010

Edition - Justice - Gallimard - attaquer - Google


Durant le Salon du Livre, Antoine Gallimard, qui jusqu'à présent n'avait pourtant pas fait trop de vagues sur le sujet, a annoncé son intention, au cours de la conférence Le livre et Google... et maintenant, de poursuivre en justice Google livres au cours des jours qui viennent. Cela se déroulait ce week-end, avec pour interlocuteur durant cette table ronde Philippe Colombet, responsable de Google livres pour la francophonie, justement.

Hervé de La Martinière, Bertrand Morisset (Reed Expo), Serge Eyrolles, Antoine Gallimard

Puisque rien n'a changé, estime le PDG des éditions Gallimard, pas de raison de ne pas entrer dans l'arène. Face à cela, difficile pour Philippe Colombet de riposter autrement qu'en réexpliquant les intentions de Google, qui souhaite avant toute chose faire redécouvrir des livres, tout comme Wikipédia ou les sites internet peuvent arriver à le faire.

Contacté par l'AFP, Google assure n'avoir pour le moment reçu aucune notification et ne pas vouloir faire de commentaires à ce sujet. Reste alors un autre groupe qui n'a toujours pas franchi le pas : Flammarion. Rien n'est exclu à ce stade pour l'éditeur, et le dossier est suivi de très près.

Comme nous le précisions hier, quelques minutes avant la grande petite conférence organisée par Reed, le SNE et en présence d'Antoine Gallimard et Hervé de la Martinière, entre autres, le président du Syndicat reste encore très remonté contre la numérisation qui ne s'est toujours pas arrêtée selon lui.

« C’est une librairie virtuelle. Comme Amazon. Non, pire qu’Amazon. D’autant plus que leur numérisation est de mauvaise qualité et le rendu pas du tout appréciable. L’avenir est à une numérisation intelligente, pas ce qu’ils font actuellement
. »

Pas question dans ce contexte de lâcher quoi que ce soit...