Gallimard rachètera-t-il Flammarion pour 200 millions € ?

Clément Solym - 18.01.2012

Edition - Economie - Gallimard - Flammarion - rachat


Va-t-on assister en 2012 à ce qui serait le plus gros rachat de l'édition, et donnerait par la même occasion la main aux éditions Gallimard sur un gigantesque catalogue ? ActuaBD vient de lever le lièvre et découvre une situation qui virerait à l'exceptionnel.

  

En effet, selon deux sites italiens, le groupe Gallimard serait en bonne vue pour le rachat du groupe Flammarion. 

 

En effet, Economia Web annonce que le groupe d'édition Rizooli Corriere della Sera, premier en Italie, envisagerait de vendre Flammarion - avec 148 millions € de chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de 2011. 

 

Le 19 janvier, un conseil extraordinaire des administrateurs est prévu, avec pour motif la vente de la maison française, qui compte également Fluide glacial et l'éditeur de BD Casterman. Et, selon le site italien, le groupe Gallimard serait intéressé.

 

 

Pour mémoire, avant de prendre la tête de Flammarion, Teresa Cremisi aura passé seize années chez Gallimard, avant de basculer chez Flam en 2005. 

 

La mise en vente du groupe Flammarion, que RCS possède à 77 % pourrait alors se faire pour un montant de 150 à 200 millions €. 

 

Selon Fumettologicamente, la crise du groupe RCS, tout à la fois italien et espagnol, qui amènerait alors la conquête des maisons BD de Flammarion, dont Casterman, qui compte évidemment Tintin, mettrait dans l'escarcelle da Gallimard de multiples ressources. Finalement, une sorte de révolution comme le secteur de la BD en France n'en avait pas connu depuis la fusion, l'an passé, de Soleil et Delcourt.  

 

Pour le moment, ni Flammarion, contacté par ActuaLitté, ni Gallimard, ne nous ont confirmé l'information. Cependant, le bruit court dans l'édition, et un bruit qui court... ça ne fait rien avancer.


« Si cela se faisait, Gallimard contrôlerait Tintin, Corto Maltese, ou encore le Maus de Spiegelman », souligne par ailleurs ActuaBD...
 
 
Mise à jour : 
Flammarion nous souligne qu'en l'état, « ce ne sont que des rumeurs, et le conseil d'administration se réunira demain. Pour le moment, nous ne pouvons pas faire de commentaire ».
 
Mise à jour 2 : 
Du côté de Gallimard, même son de cloche. Contacté par ActuaLitté, le groupe nous explique « ne pas avoir d'information à communiquer au sujet de Flammarion ».
 
Mise à jour 3 : 

Selon de nouvelles informations, ces éléments rapportés par la presse italienne seraient d'autant plus à prendre avec des pincettes, qu'ils émaneraient des syndicats. Des rumeurs, plus encore que prévu ? Dans le milieu français en tout cas, on avance surtout sur ce terrain, sans considérer qu'il puisse y avoir là une véritable source fiable. 

 

Wait & See...