Gatsby et les promoteurs d'immobilier façon magnifique

Julien Helmlinger - 16.05.2013

Edition - International - Gatsby le magnifique - Fitzgerald - Immobillier


Les premières publications du roman de Fitzgerald, The Great Gatsby, ont connu un accueil tiède, et le livre a mis du temps à se tailler sa part de lectorat. Mais il s'est finalement imposé comme un ouvrage de référence sur la thématique des années 20, celles Folles, qui s'accompagnaient alors d'un fond de Jazz cuivré et d'un « american dream » encore doré. Près d'un siècle plus tard, alors que le chef d'oeuvre retrouve les salles obscures, il constitue une source d'inspiration intarissable pour les promoteurs immobiliers. En matière de logement de luxe, c'est avant tout le rêve qui fait vendre.

 

 

 Les promoteurs immobiliers s'en arrosent encore...

 

 

De Manhattan à Los Angeles, l'appellation non contrôlée de Jay Gatsby fleurit sur les panneaux. Le personnage fictif, du désormais classique de la littérature américaine, a légué son nom à des rues, à des quartiers résidentiels tout entiers. La nostalgie des années 20 doit rendre folles certaines cotes immobilières, et ils sont de nombreux professionnels du secteur a avoir misé sur le créneau.

 

La couleur du roman de F. Scott Fitzgerald, est définitivement celle de l'argent. La recette de son auteur ayant été concoctée à base de nostalgie, saupoudrée de romantisme et de quelques zestes d'insouciance. En temps de crise, pour les budgets modestes, il vaut sans doute mieux s'inspirer de Huckleberry Finn pour trouver sa cabane de rêve. 

 

D'un côté de Central Park, se trouve notamment un immeuble Fitzgerald, tandis que sur le versant de l'Upper East Side de Manhattan, c'est un condominium qui porte le nom de Gatsby. En Alabama, le nom du personnage a été donné à une ruelle d'un lotissement de Montgomery, là où a été élevée l'épouse de l'auteur. Un lotissement des années 1980 dans les parages de Great Neck, fruit du travail du promoteur Stuart Hayim, un fan de l'écrivain qui est allé jusqu'à donner le prénom Scott à son rejeton, a trouvé évident de baptiser une nouvelle rue Gatsby Lane. 

 

Peter Sharp et son partenaire de longue date, Norman Peck, mènent leur barque sur le marché immobilier de New York depuis une cinquantaine d'années. Ils ont acquis toute une série d'immeubles, entre la Second Avenue et East 76th Street, et baptisé leur espace Egg-Orient. Un nom que l'on retrouve dans le roman et qui y désigne un quartier fictif de Long Island, celui où vivent les plus riches personnages.

 

Les protagonistes plus humbles, quoique puisque ledit magnifique en fait partie, sont sensés vivre à West Egg dans le livre. Un lieu inspiré, selon la rumeur, du Kings Point, qui s'avance dans le détroit de Long Island. Un espace aujourd'hui dominé par des balustrades à colonnes, des haies méticuleusement taillées, et dont les riches demeures de bord de mer sont faites de pierre et de brique rose.

 

Autant de lieux qui n'ont aucune valeur historique, dans le sens où l'on voudrait retrouver la trace du héros, mais d'un point de vue marketing, c'est un coup de maître qui entretient à lui seul l'affluence des rêveurs en quête d'une bâtisse dans les beaux quartiers. C'est pourquoi le nom s'est diffusé ainsi partout à travers le pays, et même dans des coins très éloignés du récit. On évoque le Michigan, la Caroline du Sud, la Géorgie et d'autres États. 

 

Mais il ne faudrait pas s'y méprendre, la Gatsby Lane de Topping, en Virginie, aurait été nommée en l'honneur d'une voiture éponyme, fabriquée au cours des années 1970. Autre registre.

 

Via le New York Times.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.