GayKitschCamp : la maison d'édition sur l'histoire LGBT appelle aux dons

Laure Besnier - 02.03.2018

Edition - Les maisons - GayKitschCamp Maison édition - éditions LGBT Histoire - Patrimoine Archives


La maison GayKitschCamp (GKC), basée à Montpellier, est une originalité dans le paysage éditorial français, car elle réédite des ouvrages patrimoniaux, issus de l’histoire LGBT. GKC lance un appel aux dons, afin de renouveler son parc informatique. Son fondateur, Patrick Cardon, a besoin de fonds pour recevoir une aide de la région. 

 


 

En 1989, c’est le bicentenaire de la Révolution française. Souhaitant participer à l’événement, Patrick Cardon, alors professeur diplômé de sciences politiques et d’un doctorat de Lettres, a l’idée de publier un livre dit « homosexuel » de cette époque.

 

La Californie dote ses écoles
de manuels scolaires inclusifs

 

Mais en 1989, c’était « culturellement difficile » de le faire chez des éditeurs connus nous indique-t-il. Le professeur avait bien tenté d’approcher Actes Sud, à Arles, mais on lui avait répondu : « Vous ne vous rendez pas compte, on ne peut pas, c’est la réputation entière de la maison qui serait foutue. »

 

Alors quoi de mieux que de créer sa propre maison d’édition associative et indépendante ? « J’ai vu une affiche dans une bibliothèque de Villeneuve-d’Ascq [avant de déménager à Montpellier, GKC est fondée à Lille, ndlr], une publicité pour une exposition artistique sur les thèmes du kitsch et du camp [forme d'humour qui permet de s'amuser des conventions de genre, ndlr] » raconte Patric Cardon, « et GayKitschCamp est née. »  
 

Une maison d'édition sur l'histoire LGBT

 

Ce qui permettra à Patrick Cardon, de rééditer par la suite Les enfants de Sodome à l’Assemblée nationale, pamphlets datant de 1790-1791. Il proposera ensuite de nombreux livres érotiques, qui se vendent bien et qui l’amusent. 

 

Love is Love, une bande dessinée
pour défendre toutes les manières de s'aimer

 

Puis, cherchant une certaine légitimité, il accueille des colloques et publie des études LGBT, dans une collection universitaire dirigée par Rommel Mendès-Leite. Cependant, au fur et à mesure, les auteurs sont partis chez L’Harmattan, nous indique Patrick Cardon. GKC développe d’autres collections, disparues aujourd’hui.

 

Aujourd’hui, plus de collections, mais une « bibliothèque » GKC. L’objectif est toujours le même : rééditer des ouvrages qui font partie de l’histoire LGBT, ou qui font « les leçons de l’histoire », que ce soit des ouvrages homophobes ou des livres militants. Tout cela, toujours accompagné d’un appareil critique documenté, parfois même illustré. 

 

Habitué de la recherche universitaire, Patrick Cardon va de notices en bibliographies afin de trouver les ouvrages qu’il va rééditer. Ce qu’il aime, c’est aussi publier des caricatures ou des revues. « Nous ne cherchons pas de la littérature, mais des documents historiques » explique-t-il. 

 

Il faut préciser que les éditions GKC s’adressent à un public initié, aimant la littérature, le patrimoine et l’histoire. « Les livres intéressent 1% de la population LGBT » ou ceux qui s’intéressent à « l’histoire d’une minorité. Nos ouvrages ne sont pas rébarbatifs, une librairie nous a proposé de faire un rayon décadent, car nous avons beaucoup d’ouvrages du XIXe siècle » lance Patrick Cardon. 

 

La moitié des clients de GKC sont des librairies comme Chapitre, Fnac (sur commande) ou encore des librairies gay ou LGBT à Paris – Les mots à la bouche, Violette and Co – ou encore à Nice - Vigna. L’autre moitié sont des particuliers. GKC se trouve en dehors des réseaux commerciaux habituels – Patrick Cardon a fait appel une fois à une boîte de diffusion notamment pour l’ouvrage Les Homosexuels de Berlin de Magnus Hirschfeld – préférant s’appuyer sur le réseau des chercheurs bénévoles de la maison. 

 

Les livres sont imprimés au nombre de 200 exemplaires, même si l’éditeur préferait procéder à la commande. Cependant : « Mon imprimeur m’a expliqué que ce n’était pas rentable » justifie-t-il. Et, finalement, certains livres, comme Scripts et sexualité. De la théorie à la pratique - et retour, dirigé par Catherine Ançant et Patrice Desmons, connaissent un certain succès, ce qui permet à la maison à relancer de nouvelles impressions. 

 

<

>

 
 

Un appel aux dons
 

Si la maison décide de lancer un appel aux dons sur Ulule, « ce n’est pas pour faire de la mendicité » mais parce que la maison peut enfin bénéficier d’une aide de la Région qui lui permettra de se développer et de se faire connaître. Pour toucher la subvention, l’association doit d’abord s’autofinancer, mais elle ne possède pas de trésorerie et la vente de livre ne suffit pas, indique Patrick Cardon. « La subvention sera versée lorsque l’ensemble sera dépensé » résume-t-il. 

 

Des fonds pour renouveler le parc informatique, mais aussi pour mieux promouvoir les ouvrages de la maison comme Le Troisème Sexe de Willy, un ouvrage datant de 1927 et écrit par le mari de Colette. L’appareil critique dévoile un point de vue transgenre, loin de celui qui présentait Willy comme un « salaud macho qui exploitait sa femme. » L’ouvrage, véritable enquête, est accompagné de photographies de lieux dont Willy parle dans son ouvrage. 
 

Pour la création d'Archives LGBTQI :
la mémoire des luttes et d'une société

 

Patrick Cardon évoque également d’un ouvrage à paraître, La Zone sotadique de Richard Francis Burton, une annexe que le traducteur du Livre des mille et une nuits avait écrite à la fin de l’ouvrage et où il y parle d’homosexualité. « Il est très attendu, car il n’a jamais été publié » explique l’éditeur. 

 

Poursuivant sa mission d'évangélisation, l’universitaire se rendra au printemps des associations de l'inter-LGBT, où il est le seul éditeur présent, ainsi qu’au Salon du Livre Gay de Paris – véritable rendez-vous pour l’éditeur, car « l’année dernière, lors de la première édition, je n’ai jamais vendu autant de livres. »
 




Commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.