George w. Bush est coupable de crimes de guerre selon une journaliste

Clément Solym - 21.07.2008

Edition - Société - George - Bush - crimes


Jane Mayer journaliste au New Yorker spécialisée dans le contre terrorisme et le renseignement est l'auteure du livre The Dark Side : The Inside Story of How The War on Terror Turned into a War on American Ideals édité par Doubleday et en vente depuis la semaine dernière.

Guerre contre le terrorisme ou crimes de guerre ?

Dans ce livre, la journaliste explique comment, traumatisés par le 11 septembre, les États-Unis ont sombré d'une guerre contre le terrorisme en une guerre contre leurs propres idéaux, se rendant coupables de crimes de guerre.

Le titre de son livre est inspiré d'une phrase du vice-président Dick Cheney : « We have to work the dark side, if you will. We’re going to spend time in the shadows in the intelligence world ». Pour écrire ce livre, elle s'est appuyée sur un rapport du Comité International de la Croix-Rouge qui a interrogé des détenus de Gantanamo accusés de terrorisme. L'un d'entre eux Abu Zubaydah a affirmé avoir été torturé et enfermé dans une sorte de cercueil.

À l'issue de son enquête la Croix-Rouge qui est un expert en matière de droits des prisonniers de guerre et de torture, a indiqué dans le rapport qu'elle a remis aux autorités américaines qu'il s'agissait bien de torture. Le problème c'est que les rapports de la Croix-Rouge ne sont pas rendus publics.

Jane Mayer en a pris connaissance en interviewant des personnes l'ayant vu et en recoupant toutes les informations recueillies de façon à être certaine de ce qu'elle allait avancer. Pour l'heure ses déclarations n'ont pas été démenties.

Des innocents à Gantanamo


Dans The Dark Side, elle affirme aussi que selon un expert mandaté par la CIA durant l'été 2002 un tiers des détenus de Guantanamo ne seraient pas coupables de terrorisme. L'homme envoyé parlait arabe et était expert en fondamentalisme islamique. La CIA aurait prévenu l'administration Bush de cette erreur mais celle-ci n'en aurait pas tenu compte.

L'auteure estime que l'administration Bush pourrait être jugée coupable de crimes de guerre. Si cela devait arriver ça pourrait bien modifier les projets de retraite de Georges W. Bush.

Pour en savoir plus et uniquement si vous parlez anglais vous pouvez lire une très bonne et très complète interview de Jane Mayer par Amy Goodman pour Democracy Now.