Good Omens : Neil Gaiman évoque sa collaboration avec Terry Pratchett

Julien Helmlinger - 31.12.2014

Edition - International - Neil Gaiman - Terry Pratchett - De bons présages - Good Omens


Les écrivains britanniques Neil Gaiman et Terry Pratchett, qui se connaissent depuis les années 1980, ont écrit un bouquin en collaboration: Good Omens, soit De bons présages. Ce récit de la naissance de l'antéchrist et du début de la fin des temps, est depuis devenu culte. Cette année la BBC Radio 4 a réuni à nouveau les deux hommes pour une adaptation en six parties. Le papa de Sandman s'est expliqué quant à ses motivations pour le projet.

 

 

 

Les écrivains se sont rencontré en 1985, dans un restaurant chinois, alors que Neil Gaiman travaillait encore comme journaliste, un emploi qu'avait également exercé Pratchett avant de rédiger les premiers opus de sa célèbre saga de Fantasy humoristique du Disque-Monde. Le premier interviewait le second, ils se sont bien marrés ensemble et sont devenus amis.

 

Des années plus tard, après la naissance de Sandman, alors intéressé par un personnage né de la plume de Gaiman, Pratchett a contacté son complice. Il convoitait alors le fictif démon Crawleigh (Rampa en VF) qui conduit une 2CV de chez Citroën dans une histoire parodique intitulée William the Antichrist par Gaiman. Clin d'œil à un roman de Richmal Crompton. Son pair voulait savoir ce qu'il comptait en faire, offrant d'en acquérir les droits ou de collaborer. Le projet était alors en marche.

 

Le livre a été publié en 1990, et Terry Gilliam avait notamment songé à l'adapter au cinéma, projet tombé à l'eau. En 2007, la maladie d'Alzheimer a été diagnostiquée à Terry Pratchett. Si pour l'heure l'auteur du Disque-Monde n'a pas encore abandonné l'idée d'écrire, la perte irrémédiable de certaines fonctions cérébrales risque de mettre fin à sa carrière d'écrivain. Aussi, dans le cadre du projet d'adaptation de Good Omens, Neil Gaiman tenait particulièrement à la participation de son coauteur.

 

Interrogé par RadioTimes, Gaiman explique : « J'ai l'impression que le temps est compté. Je veux que Terry puisse en profiter alors qu'il est encore en mesure. Terry a encore toutes ses facultés. Il combat Alzheimer, mais il a une forme rare de la maladie qui implique que les objets physiques ne feront plus longtemps sens pour lui. Mais il possède encore la mémoire, et il a toujours un esprit, et il est encore vraiment le couteau le plus tranchant dans le tiroir. »

 

La chaîne de radio a diffusé l'intégralité de son adaptation. Il est possible d'en écouter les épisodes sur le site web de la BBC.