Google Books réunit des rescapés de la Seconde Guerre mondiale

Clément Solym - 26.09.2011

Edition - Société - keefe - guerre - cohen


Incroyable mais vrai, un roman disponible sur Google Books a réuni un vétéran de la Seconde Guerre mondiale et une rescapée juive de l’Holocauste, qui s'était cachés ensemble pour fuir les nazis et n'avaient plus aucune nouvelle l’un de l’autre depuis 67 ans.

Durant la Deuxième Guerre mondiale, l'avion du lieutenant Keefe fut abattu dans le sud de la Hollande. Survivant au périple, il trouva alors refuge dans le grenier d’un certain Dr. Jappe-Alberts, chez qui il se cacha pendant plusieurs mois en compagnie d’une couple juif et de leur fillette de huit ans, les Cohen.

Mais comme beaucoup, ils furent dénoncés puis capturés par les nazis. Leurs routes se séparèrent. Le Docteur fut assassiné, Keefe fut envoyé dans un camp de prisonniers de guerre en Allemagne, et les Cohen déportés dans un camp de concentration.


C’est ce pénible séjour dans un camp de prisonnier que le fils du lieutenant Keefe, James H. Keeffe Jr, relate dans le livre Two Gold Coins and a Prayer: The Epic Journey of a World War II Bomber Pilot and POW (Epicenter Press, 2010), disponible sur Google Books.

Il y a six mois, l'auteur reçut un email de la part de son éditeur, qui « lui fit froid dans le dos », note-t-il sur son blog :
Cher monsieur,

J’ai trouvé ce livre il y a quelques jours sur Internet. Je suis la petite fille de la famille Cohen qui s’était caché avec Jim (ndlr: le père de l’auteur) chez la famille Jappe-Alberts. J’avais huit ans. J’ai déjà lu une partie du livre sur le net et mon fils, qui vit aux États-Unis, l’a commandé. C’est incroyable de trouver ça après tant d’années… Nous vivons maintenant en Israël depuis 1978. J’aimerais laisser une note avec ces informations pour l’auteur et pour son père, pour lui donner signe de vie. Pouvez-vous me donner son adresse courriel? Ou alors lui faire suivre ce message!
Salutations,
Helen Cohen-Berman
Helen Cohen-Berman, aujourd’hui âgée de 76 ans, avait décidé de fouiller dans son passé douloureux. C’est sa fille qui lui suggéra de taper « Jappe-Alberts » et « Rotterdam » sur Google. Deux résultats découlèrent de cette recherche : un mémorial dédiés aux victimes tués sur un chemin de campagne au sud de Rotterdam par les nazis, dont le Dr. Jappe-Alberts. Et un extrait du livre de Keefe fils sur Google Books. C’est en lisant cet extrait qu’elle se rendit compte qu’il était en fait question de sa famille.

S’ensuivit alors de longs échanges par mail entre Helen et les Keefe. . Helen pu expliquer comment elle et sa famille purent échapper à la mort. Ils furent envoyés au camp de transition de Westerbork dans le nord de la Hollande, mais le système ferroviaire des Pays-Bas était tellement endommagé à l’époque, que les Nazis ne pouvaient plus transférer les prisonniers vers les camps de concentration d’Allemagne et de Pologne.

Depuis, Helen et les Keefe se sont rencontrés à Seattle, pour des retrouvailles émouvantes. « C’est un grand honneur pour moi d’avoir pu réunir à nouveau mon père et Helen » témoigne James Keefe.

Et d'ajouter : « Quand ils se sont revus, je n’arrêtais pas de les regarder, tous deux à un âge avancé, en essayant vainement d’imaginer ce que ça avait dû être quand ils étaient jeunes et qu’ils vivaient sous le joug de l’occupation nazi.

La menace de l’instant et la mort cruelle pesaient un poids énorme sur eux, en permanence. Et pourtant, ils ont survécu. Et 67 ans plus tard, ils sont là, côte à côte, pour se raconter et nous raconter leurs histoires. »