medias

Google Earth, l'avenir des récits et livres de voyage

Clément Solym - 16.10.2009

Edition - Les maisons - Google - Earth - avenir


Les voyageurs d'hier n'auront définitivement rien de commun avec ceux de demain, sinon l'envie qui les pousse. Ce qui créera une rupture nette entre eux s'incarnera dans leur récit. Le voyage en Italie de Stendhal n'aurait plus le même visage si John Higham l'écrivait par exemple. Pourquoi lui ? Parce que cet ingénieur en aéronautique apporte sa part de révolution dans le livre de voyage avec 360 Degrees Longitude, raconte Galley Cats.

Désireux de partir et parcourir le monde avec sa famille, l'auteur - une notion qu'il va vraiment falloir repenser sérieusement - s'est entouré de ce que l'on peut trouver de nouveaux outils médiatiques pour créer son carnet de bord. Durant toute une année, après dix ans d'économies, ils sont partis. Et l'ouvrage est actuellement disponible en ligne pour raconter les 52 semaines du périple, les 28 pays visités, et les cinq continents. Un voyage à plus de 121.000 $ tout de même.

Cette version numérique contient des liens renvoyant vers Google Earth, au service du récit, que l'on retrouve également dans la version imprimée. Plus difficile de cliquer dessus à ce moment-là, alors on préférera probablement opter pour le lien qui permet de suivre, chapitre après chapitre, les déplacements de la petite famille, directement via Earth (le logiciel de Google doit être installé sur votre machine pour en profiter).

Une femme et deux enfants sous le bras, il nous livre en l'occurrence une expérience assez rare, bien que ce ne soit pas la première fois qu'Earth soit utilisé pour compléter un ouvrage. On se souviendra ainsi qu'un polar, Precious Cargo, avait largement puiser dans les ressources offertes par les services de Google et Microsoft.

« Je pense qu'un jour, les livres de voyage auront une version numérique, sur laquelle vous pourrez appuyer sur un bouton et obtenir sur Google Street View une image de l'endroit où vous vous trouvez. Je pense que c'est une évolution naturelle. Ça viendra dans quelques années, mais je pense que ça arrive », explique John Higham.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.