medias

Google fait face à de multiples demandes d'application du droit à l'oubli

Victor De Sepausy - 11.10.2014

Edition - Google - droit - oubli


A l'appui du formulaire mis en ligne par Google, il est possible de demander l'effacement de certaines informations dans les résultats de recherche. Et les Français sont de gros consommateurs de cette nouvelle liberté. 29 000 demandes sont venues de l'Hexagone depuis mai dernier.

 

Rassurons-nous, les Allemands ne sont pas très loin derrière, avec 25 00 demandes. En tout, Google a reçu depuis mai plus de 144 000 réclamations. En réponse, Google a procédé à la suppression du référencement de 497 695 pages.

 

Ces chiffres, présentés par Google dans un rapport, montrent que l'entreprise a accepté de désindexer 41,8 % des liens qui lui ont été signalés. En France, on est même au-dessus, à 51,5 %. Quand on s'intéresse aux pages qui sont pointées du doigt, elles viennent d'abord de Facebook. Ensuite, c'est Profileengine et Youtube qui apparaissent.

 

Cependant, sur les conditions d'application de ce droit à l'oubli, commence à naître une guerre des chiffres. Et pour l'agence Reputation VIP, Google a revu ses exigences à la hausse. Si, dans les premiers temps, de nombreuses demandes étaient acceptées, le pourcentage de requêtes honorées aurait ensuite fortement baissé. 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.