Google, l'accès facile à l'information, ou le lavement de l'esprit

Clément Solym - 13.09.2010

Edition - Société - google - esprit - stimuler


L'apparition du verbe 'googler' dans le vocabulaire quotidien est des plus symptomatiques. Le moteur de recherche offre à qui veut des résultats, avec une échelle de pertinence plus ou moins fiable, mais surtout, devient une inquiétante mémoire palliative...

Nicolas Carr n'est pas est un méchant bonhomme : on aurait plutôt l'impression qu'il veut le meilleur pour l'humanité, en pointant ses errances. L'auteur de The Shallows: What the Internet is Doing to Our Brains, estime cependant que le net nous prive de nos facultés intellectuelles et de l'entraînement quotidien dont l'esprit a besoin.

Facilité, facilité, facilité

Pour exemple, la lecture d'un livre, rendue plus difficile, depuis l'essor et l'addiction aux réponses rapides que fournit la toile. Et Google n'aide pas à la concentration, ou alors, ses concepteurs devraient le rendre un peu plus complexe d'usage, pour stimuler l'esprit. L'avènement d'un outil comme Google Instant, qui propose des résultats avant même que l'on ait achevé de taper des mots clefs en est un autre exemple.

« À bien des égards, j'admire Google, mais je pense qu'ils ont une vision étroite de la manière dont nous devrions utiliser notre esprit », explique-t-il à la BBC. « Ils ont cette... manière de penser sur tout ce qui concerne l'efficacité à trouver la moindre parcelle d'information dont on a besoin - avant de passer à autre chose. » Il est certain que la recherche à effectuer dans une base de données contrairement à un livre est plus efficiente, certes, mais surtout à court terme.

La preuve par l'extrait et le mot clef

À ce titre, même Google Books en prend pour son grade, puisqu'à aucun moment l'outil n'engage le lecteur à s'aventurer dans un long récit. Le site deviendra à terme un autre moteur de recherche, dans les livres, par mot clef et non plus de découverte d'un ouvrage et moins encore d'alphabétisation. Quand un bouquin est présenté sous forme d'extraits, ou qu'il aboutit directement aux mots recherchés, personne n'est tenté de plonger plus en avant dans le livre.

Un problème similaire à celui des GPS qui ont formaté les trajets en voiture et fait oublier d'apprendre à trouver des raccourcis ou des chemins alternatifs pour les automobilistes. La partie mentale qui stocke les images visualisant l'espace serait alors diminuée par ces appareils...

Pour un chauffeur de taxi, la légende veut qu'ils soient en mesure de se diriger partout en ville... les plus jeunes à embrasser ce métier sont d'ailleurs tous équipés d'un GPS...

Pour mémoire, Nicolas Carr est également l'auteur du célébrissime article Is Google Making Us Stupid ?