Google lance sa librairie de vente d'ebooks en fin d'année

Clément Solym - 01.06.2009

Edition - Société - libriarie - Google - books


Nous y sommes : Google premier libraire au monde, c'est pour la fin de l'année. Le géant de la recherche a achevé son plan de conquête des mondes du livre en annonçant qu'il commencerait à proposer des ouvrages à la vente par l'intermédiaire de Google Books qui offre déjà la possibilité de se tourner vers des librairies en ligne comme Amazon ou Waterstone. Ces dernières offrent des ouvrages numériques ou papier aux internautes.

Ainsi Google va s'ajouter lui-même à la liste des détaillants qui proposeront des livres, mais dans un format numérique qui, contrairement à Amazon, sera lisible sur tous les supports de lecture possibles. Ce service facilitera la vie des maisons d'édition qui pourront profiter de ce nouveau canal de diffusion mondial. En outre, les éditeurs pourront déterminer leur propre tarif pour ces livres, envoyant par là même un gros uppercut dans les gencives d'Amazon qui avait décidé de vendre en dessous du prix de revient. Et passablement ulcéré les éditeurs, explique le New York Times. Le système d'extrait de 20 % des oeuvres sera aussi mis en place.

Pourtant, la concurrence ne s'arrêtera pas là puisqu'un service d'impression à la demande est d'ores et déjà prévu. Pas de dispositif de lecture en projet pour le moment : si Google travaille toujours à l'amélioration des services et logiciels, il n'a que rarement investi dans le matériel de lui-même.

La librairie de Google sera mise en place sous peu et devrait entrer en fonctionnement à compter de la fin de l'année. Les partenaires stratégiques et les éditeurs se sont réunis en fin de semaine dernière pour commencer la mise en place de la structure.

Cette nouvelle ne doit cependant pas éclipser les actuelles tracasseries que rencontre le moteur, dont les affres juridiques sont loin d'être terminées. Les problèmes liés aux oeuvres orphelines restent l'un des points majeurs des différends qui tournent autour de l'accord Google. Pour la firme, les deux entités Librairie et Books sont bien distinctes.