Google : Mettre les nanoparticules au service du diagnostic du cancer

Julien Helmlinger - 30.10.2014

Edition - International - Google - Cancer - Diagnostic médical


La branche Google X, celle qui planche notamment sur des projets futuristes comme les voitures sans chauffeur et autres lunettes interactives, annonce avoir mis au point un prototype visant à réaliser des diagnostics médicaux à partir de nanoparticules. L'idée serait de les injecter dans le sang de patients, via ingestion de comprimé ou autre méthode, pour déceler des tumeurs et autres crises cardiaques. L'association de ces petites particules « à un objet connecté équipé de capteurs spéciaux » permettrait alors d'établir un diagnostic.

  

 

A noter qu'au début du mois, Apple rendait hommage à Steve Jobs, victime en octobre 2011 d'un cancer du pancréas, louant l'ex-PDG pour avoir mis la technologie au service d'un « monde meilleur ». Si certains doutent fortement de la viabilité du projet de Google, espérons que les nanoparticules se révèleront plus efficaces que les prières adressées à Christophe Hitchens.

 

Consulter les sources pour plus d'information.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.