Gouvernance, élections, revenus : les auteurs autour de la table

Nicolas Gary - 09.03.2020

Edition - Société - négociations artistes auteurs - ministère Culture organisations - élections professionnels


Mardi 10 mars, c’est le retour des réunions de concertation pour les artistes-auteurs. Le ministère de la Culture a annoncé la mise en place de son plan d’action en faveur de ces derniers. Ou du moins, ce qu’il en reste après les annonces décevantes... Qu’est-ce qui survivra ? C’est la question sur toutes les lèvres.


pixabay licence

 
La Ligue des auteurs professionnels a relayé publiquement l’ordre du jour. Le tout agrémenté des points chauds à venir. Il est question d’un décret qui porterait sur les revenus accessoires, mais aussi sur la gouvernance du régime de sécurité sociale. La gouvernance est le sujet qui revient comme un serpent de mer depuis des années et en particulier depuis le mois de septembre 2019. 
 
Onze organisations professionnelles signaient un courrier pour demander le rétablissement des élections professionnelles qui existaient auparavant, avant la suspension du conseil d’administration de l’Agessa/MDA en 2014. 


 
Les artistes-auteurs ont été privés de démocratie à cause d’un seul mot changé dans un décret... « élus » a été remplacé par « nominés » ! Mais le tour de passe-passe ne marche plus. Les auteurs revendiquent la reprise en main du pilotage de leur régime.

Ont-ils été entendus ? Le rapport Racine préconise la mise en place d’élections professionnelles pour établir une représentativité clarifiée avec des critères objectivables... cela fait même partie des annonces par Franck Riester. 

Problème ? L’ordre du jour évoque la composition du futur conseil d’administration de l’organisme de sécurité sociale des artistes-auteurs. Comment décider du conseil d’administration sans élections ? Est-ce que les Ministères oseront proposer une nomination par eux-mêmes des syndicats, associations et sociétés de gestion collectives selon leurs propres envies ?

La réunion de concertation posera sans doute les bases de ce qui sera concrètement retenu ou non des mesures annoncées.


Commentaires
Non, tout n'est pas politique, tout est économique. On peut le regretter, mais le politique et l'idéologique ne pèsent plus lourd face aux rouages même grippés (en ce moment, promo sur les bières : 2 Coronas pour une Mort Subite) de la machine économique. Mon premier problème à moi auteur, c'est pas d'être représenté bien ou mal, c'est de toucher des droits d'auteur équitables à la base, puis progressifs en fonction des ventes, comme un réalisateur touchera une partie des recettes de son film en fonction du nombre de spectateurs, pareil pour la musique, etc. Il faudrait plutôt apprendre aux auteurs à eux-mêmes bien négocier leurs contrats. Je parle juste de leurs droits d'auteur et dérivés, pour le reste je n'y connais rien, mais quand on voit le fiasco et la gabegie des instances sociales représentatives des auteurs depuis de très nombreuses années, on est en droit de se poser des questions sur leur efficacité pour eux...
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.