medias

Grâce à un tweet, une librairie se retrouve “débordée” de commandes

Camille Cado - 16.01.2020

Edition - Librairies - librairie Petersfield tweet - Neil Gaiman - librairie spécialisée antique


Le mardi 14 janvier n’a pas été une journée comme les autres pour cette librairie spécialisée dans les ouvrages rares et anciens. Alors qu’aucun livre ne s’était vendu dans la librairie Petersfield, située dans la ville du même nom, dans le comté du Hampshire (Angleterre), un des employés a décidé de relater ce manque d’attractivité sur le réseau social Twitter. Le tweet devient rapidement viral et la boutique, elle, se retrouve débordée...
 
La librairie Petersfield, via Facebook

 
« Incroyable... pas un seul livre vendu aujourd’hui… 0,00 £... Il nous semble que c’est la première fois... Nous savons que c’est un peu pathétique, mais si vous souhaitez nous aider, veuillez trouver notre offre Abebooks ci-dessous, tous nos livres sont à -25 % en ce moment... »

Ce message de détresse a été publié sur Twitter par Robert Samson, employé de la librairie, le 14 janvier, après avoir fait le terrible constat, ce jour-là, qu’aucun client n’était reparti avec un livre et qu’aucune commande n’avait été passée sur la plateforme AbeBooks. Alors que l’entreprise familiale vivait l’une de ses pires journées depuis son ouverture en 1918, il était loin de s’imaginer qu’un simple tweet changerait la donne...

L’employé a qualifié la situation de « vraiment inhabituelle ». « Bien sûr il y a des jours plus creux que d’autres, en particulier pour les mois de janvier et février, qui sont toujours assez compliqués. Mais hier, les gens ne voulaient vraiment pas sortir à cause de la tempête Brendan. »

L’auteur britannique Neil Gaiman, stupéfait de la situation et des images de la librairie déserte, décide de retweeter le post du libraire. Grâce à sa notoriété et à ses quelques 2,5 millions d’abonnés, les commandes ont commencé à affluer du monde entier. « C’était si touchant, les gens ont été si gentils. Cela fera vraiment la différence », reprend Robert Samson.

Les couloirs vides de la librairie, via Twitter


Du jour au lendemain, les commandes passées s’élevaient à plus de 1000 £. Le message, lui, a été retweeté plus de 6000 fois et a reçu plus de 11.000 likes en une journée.

« Cela m’a vraiment coupé le souffle. Je ne comprends vraiment rien aux réseaux sociaux, je suis un peu démodé, mais quand Rob m’a appelé et m’a annoncé les chiffres, j’ai été stupéfait », souligne à son tour John Westwood, âgé de 56 ans, dont la famille est propriétaire du magasin. 

Depuis, la boutique a publié un tweet, beaucoup plus joyeux cette fois. « Quelle nuit ! Nous avons été complètement dépassés, mais dans le bon sens du terme. Nous avons 1100 nouveaux abonnés, beaucoup de commandes de livres en ligne, plus de 300 messages pour des ouvrages. Nous faisons le maximum pour vous répondre au plus vite, soyez indulgents. Merci beaucoup à vous tous ! »
 

Les employés ont également tenu à remercier Neil Gaiman, qui a, déclarent-ils, contribué à faire de ce jour « le meilleur » de l'histoire de la librairie. Et de publier sur le réseau social une partie des commandes passées grâce au coup de pouce de l’auteur :
 


via The Guardian, Daily Mail


Commentaires
Les réseaux sociaux qui servent la cause d'un marchand de livres physiques et même anciens, on croit rêver !

Comme quoi l'empire numérique, qui présente tant de très mauvais côtés,et totalement insignifiants voire crétinisants, offre parfois du très,très bon.

Espérons vivement que ce ne soit pas qu'un simple feu de paille émotionnel qui ne durera(it) que l'espace d'un matin...

Mais merci à ActuaLitté pour nous avoir révélé cette si belle histoire (où donc les trouvez-vous, seriez-vous des orpailleurs du web de haute volée si telle est votre source principale ?).

Enfin quoi qu'il en soit..BRAVO !

CHRISTIAN NAUWELAERS
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.