Grand fossé dans les niveaux de lecture au Royaume-Uni

Julien Helmlinger - 17.07.2013

Edition - International - Education - Lecture - Statistiques


Le dernier rapport de Sutton Trust, fondation britannique qui lutte pour l'égalité sociale en milieu scolaire, axé sur la question des niveaux de lecture à l'international, alarme certains observateurs outre-Manche. Car la sixième économie mondiale, selon les estimations 2013 du FMI, est non seulement très mal classée en termes d'éducation, mais davantage encore en ce qui concerne les inégalités entre pauvres et riches sur les bancs de l'école.

 

 

nniknak, CC BY 2.0 

 

 

Le rapport a été concocté par le Dr. John Jerrim, de l'Institute of Education de l'université de Londres, pour le compte de la fondation créée en 1997 dans le but de promouvoir la mobilité sociale par le biais de l'éducation. Son constat fait état d'importantes inégalités entre les milieux plus ou moins favorisés.

 

Pour ce qui concerne les garçons âgés de 15 ans, en Angleterre l'écart des niveaux de lecture entre riches et pauvres équivaudrait à 30 mois de scolarité, soit deux années et demi.

 

Et en se basant sur les chiffres fournis par le tes PISA de l'OCDE en 2009, cela placerait le pays à la seconde plus mauvaise place mondiale sur les 32 évalués, juste devant le voisin écossais. A noter que la France, à la 25ème place du classement, ne fait pas beaucoup mieux.

 

Un rapport qui préconise en conséquence une intervention pragmatique visant à ce que tous les citoyens aient une chance d'être correctement formés, mais comme le regrette la Sutton Trust, le gouvernement britannique ne semble pas encore avoir saisi le taureau par les cornes.