Gravure du XIXe siècle : Don Quichotte bretteur d'estampe et de taille

Julien Helmlinger - 12.12.2013

Edition - International - Don Quichotte - Gustave Doré - Gravure


L'influence et la popularité du peintre, illustrateur et sculpteur Gustave Doré furent si importantes en son XIXe siècle, que l'on retrouverait dans une ancienne liste de chez Bauman Rare Books la citation anonyme suivante : « dans chaque foyer anglophone où l'on peut épeler le mot "art" vous trouverez les éditions de Doré ». 

 

L'impact de l'artiste sur l'imaginaire des lecteurs est notamment perceptible si l'on considère comment les traits qu'il aura attribués au Don Quichotte de Miguel de Cervantes sont demeurés intacts dans les représentations actuelles du chevalier.

 

 

<

>

 

 

Les interprétations du justicier errant, encore aujourd'hui, et que ce soit sur les planches de théâtre ou dans les productions cinématographiques, nous dépeignent ce même chevalier en armure, salade parfois vissée sur le crâne, et reconnaissable à sa silhouette maigrelette vieillissante, à ses cheveux et sa barbe ébouriffés...

 

Outre Don Quichotte, Gustave Doré aura illustré bon nombre de chefs-d'oeuvre, allant de la Bible au Paradis perdu de Milton, sans oublier Le Corbeau d'Edgar Poe...

 

Pour les anglophones et amateurs de gravures, le site du Gutenberg Project propose à la lecture une version numérisée de l'oeuvre de Cervantes illustrée par Doré. A découvrir à cette adresse.