Maurizio de Giovanni offre les droits de traduction de ses romans à la Grèce

Clément Solym - 29.06.2015

Edition - International - Maurizio Giovanni - roman traduction - Grèce Tsipras


Le geste vaut ce qu’il vaut, affirme l’écrivain italien, mais à l’annonce des derniers rebondissements en Grèce, Maurizio de Giovanni a choisi d’offrir les droits de traduction de deux livres. Ricciardi et Bastardi in Grecia seront gratuitement disponibles pour les éditeurs locaux, qui lui avaient d’ailleurs « formulé des offres décentes », assure-t-il.

 

Maurizio de Giovanni

 

 

Il aura fallu quelques heures à peine pour que cette décision ne devienne un buzz dans le milieu éditorial italien. Dans un message publié sur sa page, le romancier annonce : « Pour ce que ça vaut, j’ai chargé mes agents d’offrir les droits de traduction. [...] Les éditeurs qui avaient fait des offres décentes et appréciables publieront ensuite mes livres sans cette magnifique patrie, sans avoir à débourser un seul de ces maudits euros, sans culture ni mémoire. » 

 

 

Per quello che può valere, ho dato disposizione agli agenti di regalare i diritti di traduzione di Ricciardi e dei...

Posted by Maurizio de Giovanni on dimanche 28 juin 2015

 

 

Avec 655 partages, 238 commentaires, et plus de 2000 Likes, on peut affirmer que la décision est suivie, autant qu’appréciée. 

 

En Grèce, la situation vient de se tendre un peu plus alors que les banques seront fermées jusqu’au 6 juillet, lendemain du réferendum décidé par Alexis Tsipras. Les retraits sont limités à 60 € par personne, chaque jour – à l’exception des touristes. 

 

Les créanciers de la Grèce ont refusé de prolonger leur financement, au-delà du 30 juin, et le pays entame donc une nouvelle phase difficile. 


Pour approfondir

Editeur : Gallimard
Genre : art grec
Total pages : 381
Traducteur :
ISBN : 9782070125739

Grece Classique (480-330 Avant J.-C.)

de Jean Charbonneaux

Grèce classique, troisième des quatre volumes de " L'Univers des Formes " consacrés à l'histoire de l'art grec, couvre la période qui va de la fin des guerres médiques (490-479) à la conquête de l'Orient par Alexandre le Grand (336-323). Les cités grecques connaissent une époque de grandeur provisoire. Les admirables réalisations de l'Acropole, symboles mêmes de l'art classique, témoignent de l'impérialisme athénien qui, au temps de Périclès et de Phidias, fait d'Athènes la capitale artistique du monde grec. Le désir de progrès et le goût de la recherche sont les soucis constants de tous les artistes : les plus illustres d'entre eux sont maintenant des personnalités très marquées qui, pour la première fois dans l'histoire de l'art, expriment une vision esthétique propre. Dépassant l'étude minutieuse des formes humaines, l'art grec classique part à la conquête du mouvement qui s'inscrit dans l'espace. C'est un art vivant, plein d'émotion contenue et d'harmonie décorative, très loin de cette froide impassibilité qu'on voyait naguère.

J'achète ce livre grand format à 29.50 €