Grèce : Le romancier Menis Koumandareas, une mort tragique

Cécile Mazin - 08.12.2014

Edition - International - Menis Koumandareas - Grèce mort - écrivain domicile


La police d'Athènes est sur les dents, après la découverte du corps de l'écrivain Menis Koumandareas. Âgé de 83 ans, l'auteur compte parmi les célébrités de la littérature grecque. Il a été retrouvé mort à son domicile d'Athènes, avec des blessures au visage et au cou. Selon les forces de l'ordre, l'hypothèse d'un homicide ne serait pas écartée. 

 

 

 

L'écrivain était sorti avec des amis le vendredi soir, rapporte les autorités, dans un café proche de son domicile, puis avait exprimé le besoin de revenir chez lui. Selon les témoignages, il n'est pas revenu retrouver ses amis. La porte du domicile n'ayant pas été fracturée, la police est encore dans l'expectative.

 

Auteur, mais également traducteur, Koumandereas a su apporter un nouveau regard à ses compatriotes, sur Ernest Hemingway, Carson McCullers ou encore Scott Fitzgerald. Ses propres livres se consacraient à la Grèce de l'après-guerre, s'installant principalement dans la vie des classes moyennes, ainsi que les petits commerces. 

 

Il a fait paraître une vingtaine de livres, nouvelles et essais depuis 1960, et par deux fois, le pays l'a récompensé du prix d'État pour le roman. « La mort tragique de Meni Koumandareas prive la littérature grecque de l'un de ses plus grands écrivains. Depuis plus d'un demi-siècle, Koumandareas a exprimé avec sa sensibilité inégalée et son style personnel les espoirs de l'homme contemporain et de la société grecque », a souligné le ministère de la Culture. (via AFP)

 

Quidam éditeur, qui avait fait paraître deux ouvrages, a lancé sur Facebook cette remarque : « Et puis à la joie succède la tristesse. Putain de vie ! Ménis Koumandaréas est mort assassiné à 83 ans ! De lui nous avons publié "La femme du métro" (Mme Koula, c'est la même chose, AFP !) et réédité "le Beau capitaine". Et dans les tuyaux, ces nouvelles et autres romans»

 

 

 
 

Selon les résultats de l'autopsie, le romancier a été étranglé, à mains nues. Son corps révèle également des traces de coups, reçus à l'estomac. Les obsèques interviendront ce 9 décembre.