Greenpeace dénonce les énergies sales d'Amazon et Microsoft

Clément Solym - 21.04.2012

Edition - International - greenpeace - amazon - microsoft


Des militants de Greenpeace se sont lancés à l'assaut des bâtiments d'Amazon et Microsoft, aux Etats-Unis afin de dénoncer l'emploi, par ces deux groupes, d' « énergies sales ». Sur une des banderoles tendues, on pouvait lire « Votre nuage informatique est-il propre ? », rapporte l'AFP.

 

Greenpeace entend ainsi alerter l'opinion publique sur le coût énergétique du stockage de données en ligne. Mais, surtout, l'association reproche à ces deux géants de l'informatique de ne pas recourir à des énergies vertes alors qu'ils en auraient pourtant largement les moyens.

 

Greenpeace souhaiterait que les grands groupes de l'informatique s'interrogent davantage sur la provenance de l'énergie électrique qu'ils utilisent. Voici donc une forme d'avertissement pour pousser ces industriels du XXIème siècle à se diriger vers l'emploi massif d'énergies vertes.