Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Greg Mortenson : ouverture du procès

Clément Solym - 09.05.2011

Edition - Justice - greg - mortenson - cai


Greg Mortenson est un homme bien. Alpiniste reconverti dans l’humanitaire, on dit que son organisme de bienfaisance le Central Asie Institute (CAI) aurait permis d’ouvrir plus de 170 écoles au Pakistan et en Afghanistan. Récemment il a publié un livre racontant ses aventures extraordinaire en Asie centrale dont les bénéfices ont encore accru les dons envers le CAI.

Oui, mais depuis un reportage indiscret réalisé par l’émission « 60 minutes », sa réputation se voit largement remise en question. Ce héros de la charité aurait en réalité un peu trop profité de la renommée de son œuvre littéraire et caritative, pour empocher de jolies sommes (notre actualitté).


Comme il fallait s’y attendre, une autre plainte a été déposée vendredi dernier, en recours collectif, par Jean Price et Michele Reinhart, deux acheteurs du livre et généreux donateurs qui accusent Mortenson, non seulement de détourner les fonds de son organisme, mais qui plus est, d’utiliser son livre pour répandre mensonges et inventions de toutes pièces dans le simple but d’inciter les lecteurs à faire des dons.

Pourtant, dans une interview avec Outside Magazine, publiée sur le site de CAI, Mortenson défend son travail, expliquant que certains passages de son livre sont peut-être un peu trop vagues ou résumés mais que, n’étant pas journaliste, il n’a « pas l’habitude de noter les détails ».

C’est pas moi, c’est les autres !

Par ailleurs, lorsqu’on l’interroge sur les détournements de fonds qui auraient court dans son entreprise, il réplique faiblement que lui aussi a remarqué quelques dysfonctionnements et avoue qu’un intermédiaire de CAI a été corrompu. Il ajoute qu’il a engagé un cabinet d’avocats pour entamer un processus de vérification approfondi de l’organisme. (via Reuters)