Greg Mortenson veut échapper au procès civil

Clément Solym - 13.02.2012

Edition - International - Greg Mortensen - Mensonges - Procès


Le philanthrope et écrivain Greg Mortenson n'aurait pas fait dans le détail en racontant ses récits dans Trois tasses de thé, plutôt vagues et même, selon ses détracteurs, plutôt faux. L'auteur demande que le procès au civil soit classé rapporte l'AP. Pour l'avocat du plaignant, au contraire, le procès, similaire à celui de l'écrivain James Frey, est essentiel.

 

L'histoire commençait bien : un alpiniste qui dédie sa vie à des actions humanitaires, fonde le Central Asie Institute, crée quelque 170 écoles au Pakistan et en Afghanistan. Et pour finir en beauté, publie un livre narrant son expérience en Asie, énorme coup de pub pour la fondation qui reçoit de nombreux dons.

 

Mais voilà, tous ne croient pas aux fabuleuses aventures de Greg Mortenson et ont de sérieux doutes sur la véracité des aventures de l'ex-alpiniste mais aussi, et là cela devient très embêtant, sur l'utilisation de ces fameux dons. Tout est parti des soupçons de l'auteur Jon Krakauer, et d'un reportage de l'émission américaine 60 minutes. 

 

 

Selon l'enquête d'un journaliste, Greg Mortenson aurait détourné des millions de dollars pour 1) la promo du livre trois tasses de thé 2) des voyages personnels (voir notre actualitté). Pour couronner le tout, il prétend avoir été enlevé, ce que réfutent les kidnappeurs. Une plainte avait été déposée par le responsable présumé du kidnapping. Alors, vrai, faux ou inexact ? L'ex-alpiniste dément : pour lui, il ne s'agit que de simples inexactitudes et réclame aujourd'hui le classement du procès au civil.

  

Au nom de « la libre circulation des idées »

 

Les avocats des plaignants jugent que le cas est similaire à l'affaire James Frey. L'auteur racontait dans son livre prétendument autobiographique Mille Morceaux, ses déboires, liés à l'alcool et à la drogue. Finalement la supercherie avait été révélée et l'auteur bien embarrassé sur le plateau d'Oprah Winfrey.

 

Un procès avait été intenté, et les lecteurs, floués, autorisés à réclamer des dommages et intérêts. Random House avait payé 27,348 dollars. Les frais d'avocats s'élevaient, quant à eux, à 783,000 de dollars... Mais pour les avocats de Greg Mortenson ce genre de procès est très dangereux pour « la libre circulation des idées ».

 

Concernant la question des dons et le financement des écoles, le procureur général mène encore l'enquête afin de déterminer s'il y a eu abus. Il devrait bientôt communiquer. 

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.